🇫🇷 #Nice Le fondateur d’une association de victimes de l’attentat jugé pour escroquerie.

L’homme est poursuivi pour avoir détourné des milliers d’euro de dons.

Vincent Delhomel, l’un des fondateurs de l’association de victimes de l’attentat de Nice « Promenade des Anges » comparaissait devant le tribunal ce mercredi 11 octobre. Il est poursuivi pour escroquerie et abus de confiance par l’association elle-même.

● Le Procureur de la République a requis à son encontre 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois assortis d’un sursis et mise à l’épreuve. Il lui est notamment reproché des manoeuvres frauduleuses contre l’association pour un préjudice estimé à 9 000 €.

● Plus précisément, Vincent Delhomel est soupçonné d’avoir détourné la somme récoltée avec la vente de bracelets lors d’un évènement caritatif, soit près de 7 300 €.

● Son avocat a déclaré que son client « assume sa fonction de secrétaire général de l’association » et que « c’est une personne très fragile de par ses connaissances en gestion mais aussi de par son suivi médical » et qu’il ne pourrait ainsi pas être présent à son procès reporté deux fois déjà.

La police est allée le chercher de force à son domicile et a même dû casser une vitre pour entrer chez lui. Le procès a commencé avec plus d’une heure de retard.

Actu17.