🇫🇷 Nice : Ils tabassent un policier en civil à coups de matraque pour un «mauvais regard».

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Les agresseurs viennent d’être condamnés à dix mois de prison dont quatre ferme.

Tout avait débuté le 19 mars à Nice. Alors que les deux individus, âgés de 21 et 22 ans, circulaient à bord d’une Clio, ils avaient frôlé un piéton.

Ils ont reconnu le policier

L’altercation entre ce dernier, Adjoint de Sécurité (ADS), et les deux agresseurs a commencé « à cause d’un mauvais regard » du policier, selon eux. D’abord, le passager de la Clio était sorti, pour en découdre avec le policier en civil qu’il avait reconnu, et lui avait lancé « Sale bâtard de schmidt ! ». S’en était suivi une bagarre à deux contre un, lors de laquelle les agresseurs s’étaient emparés de la matraque téléscopique de l’ADS pour le frapper avec. Une agression ultra-violente qui a laissé des traces sur le jeune homme : il supporte encore aujourd’hui des lésions aux genoux et n’a pas pu reprendre d’activité professionnelle pour le moment.

« J’ai comme eu l’impression qu’il me disait ‘sale arabe’ »

À la barre du Tribunal Correctionnel de Nice, la ligne de défense des mis en cause est fragile. La présidente demande à l’un d’eux : « Un mauvais regard, c’est quoi pour vous ? ». Et le passager de répondre : « Quand ce monsieur m’a regardé, j’ai comme eu l’impression qu’il me disait sale arabe ». Une réponse qui a consterné l’auditoire, sachant que le mis en cause n’est pas du tout physiquement typé nord-africain.

L’ADS a été attaqué « parce qu’il était policier »

Les deux mis en cause ont affirmé qu’ils s’étaient défendus en arrachant la matraque téléscopique des mains de leur victime. Mais le Ministère Public n’a pas été convaincu, qualifiant l’attaque d’« agression violente », et a lancé : « Ils se sont attaqués à un homme parce qu’il était policier ».

Sentence

Le tribunal a jugé les prévenus « coupables » et les a condamnés à dix mois de prison dont quatre ferme, rapporte Nice Matin.

Actu17.