🇫🇷 Nice : Le prévenu jugé pour une dizaine de meurtres, dégustait des morceaux de ses victimes avec de l’ail et du persil.

par Y.C.
Illustration

Michel Lambin est jugé en cour d’appel à Nice depuis le 4 décembre, pour une dizaine de meurtres. Son ex-compagne a livré un témoignage glaçant allant même jusqu’à parler de cannibalisme.

Nicole Rossi a décrit son ex-compagnon comme le « mal incarné », un « fétichiste » car, a-t-elle déclaré, Michel Lambin gardait toujours quelque chose de ses victimes comme la tête ou les pieds.

L’ex-compagne est allé jusqu’à affirmer que le prévenu mangeait des morceaux de ses victimes, avec de l’ail et du persil, et qu’il considérait cette dégustation comme une « délicatesse ».

Nicole Rossi a partagé la vie de Lambin durant 25 ans et a décrit le passé criminel de son ex-compagnon entre 1983 et 2002. Le chef de la brigade criminelle de la police judiciaire appelé à témoigner, a déclaré qu’il n’avait jamais entendu un tel récit et que l’enquête avait corroboré les affirmations de Mme Rossi.

Déjà condamné à 18 ans de réclusion

Cette dernière a égrené une longue liste de meurtres imputables à Lambin. Elle a cité entre autres, les meurtres d’un ami à elle, puis celui du beau-frère de Lambin dont la tête a été cuite à la cocotte-minute, d’un garagiste et d’un ami de ce garagiste, d’un ami de Christian Salmon et de Christian Salmon lui-même, meurtre pour lequel Lambin avait été acquitté en 1986, de Farid Errachi tué d’une balle dans la tête, de Robert Ludi, gardien d’école, du Corse, Jean-Félix Leca, et de Jean-Yves Guerré dont le corps avait été découvert sans les pieds dans le terrain de Lambin, meurtre pour lequel il avait été condamné à 18 ans de réclusion.

Michel Lambin s’est défendu en déclarant : « Toutes ces conneries qu’elle raconte, ça a commencé en 1982 quand elle a vu un crâne chez moi à Palaiseau, elle a commencé à dire que c’était une personne que j’avais tuée ».

Le verdict est attendu pour le 22 décembre relate Les DNA.

Actu17.