Nice : Son fils est condamné pour trafic de drogue, elle est expulsée de son logement social

Un immeuble du quartier de L'Ariane à Nice. (Illustration/Google view)

La justice a accepté la demande du bailleur social Côte d’Azur Habitat qui souhaitait expulser une locataire à Nice (Alpes-Maritimes), dont le fils de 19 ans a été condamné pour trafic de stupéfiants.

Un jeune homme de 19 ans vient d’écoper d’une peine de 20 mois de prison par le tribunal correctionnel de Nice, pour trafic de drogue. Ce dernier vit chez sa mère dans un logement HLM appartenant au bailleur social Côte d’Azur Habitat rapporte Le Figaro.

Suite à cette condamnation et après des dégradations au sein de l’immeuble par l’un des deux habitants, le bailleur a saisi la justice afin d’expulser cette mère et son fils de leur logement. La demande a été acceptée, il s’agit d’une première. La locataire a dans le même temps écopé d’une amende de 500 euros.

72 autres procédures en cours

Anthony Borré, premier adjoint au maire de Nice et président de l’Office de Côte d’Azur Habitat avait annoncé lors de sa prise de fonction en juillet 2020, sa volonté d’être intransigeant vis-à-vis des locataires qui seraient condamnés pour des délits ou des incivilités. En outre, pas moins de 72 procédures similaires ont été engagées et pourraient donner lieu à d’autres décisions du même type souligne Le Figaro.

« 22 000 demandeurs de logement sociaux sont actuellement en attente sur la métropole. Je souhaite montrer qu’un logement social, ça se mérite », a appuyé Anthony Borré, auprès de nos confrères. En avril dernier, la mairie de Nice a fait voter une convention avec le parquet et la préfecture des Alpes-Maritimes permettant à Côte d’Azur Habitat d’être informé de la condamnation pénale d’un locataire ou une personne vivant chez lui.