Nièvre : Une adolescente de 16 ans se suicide en se jetant du toit de son lycée à Clamecy


Le lycée Romain-Rolland à Clamecy. (Google view)

Une adolescente âgée de 16 ans s’est suicidée ce mercredi en fin de matinée. Elle s’est jetée dans le vide du toit du lycée Romain-Rolland de Clamecy (Nièvre) où elle était scolarisée.


C’est un terrible drame qui a frappé le lycée Romain-Rolland ce mercredi. Les secours ont été alertés vers midi pour une élève qui venait d’être retrouvée inconsciente et très grièvement blessée au sol raconte Le journal du Centre. Cette dernière venait de se jeter du toit du réfectoire de l’établissement. Une chute de dix mètres.

La jeune fille a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SMUR de Clamecy alors qu’elle présentait de graves blessures, notamment au niveau de la tête. Rien n’a pu être fait pour sauver la victime qui a été déclarée morte. Elle était interne dans ce lycée et domiciliée à Nevers. Ses parents vivent dans le Cher. L’adolescente avait déjà fait part de son mal-être indique le quotidien. Elle avait été reçue par l’infirmière de l’établissement scolaire, le matin même.

L’adolescente a laissé une lettre

« Comme toujours en ce genre de circonstances de découverte de victime, le parquet de Nevers a ouvert une enquête pour rechercher les causes de la mort », a expliqué Paul-Édouard Lallois, le vice-procureur de la République, dans un communiqué. Le magistrat évoque un « geste désespéré » de la jeune fille.

Un témoin – le conjoint de l’infirmière – a vu l’adolescente arriver sur le toit du réfectoire et l’a dissuadée de sauter dans le vide, sans réussite. D’autre part, la jeune fille a laissé une lettre destinée à une camarade de classe, « où, à nouveau, elle a exprimé son mal-être », a confié le vide-procureur.


« C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès brutal d’une élève ce jour au lycée Romain-Rolland de Clamecy. La communauté éducative est bouleversée par cette tragédie et présente ses sincères condoléances à la famille et à ses proches », a réagi le rectorat et la direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) dans un communiqué.