Nîmes : La police découvre des Kalachnikovs et des pistolets-mitrailleurs dans une voiture après des tirs


Illustration Actu17 ©

Une dizaine d’armes à feu ont été saisies par les enquêteurs de la police judiciaire qui sont en charge de ces investigations.

Un stock d’armes dans une voiture en stationnement. Les policiers de Nîmes (Gard) ont été alertés vers 06h20 ce samedi matin. Des coups de feu venaient d’être tirés par un individu dans le quartier Pissevin, non loin de la galerie Richard Wagner.

Les policiers se sont rapidement dirigés sur place mais n’ont trouvé personne. Il n’y avait pas de victime, ni d’individu suspect. Toutefois, ils ont découvert six étuis de calibre 9 mm au sol qui ont été saisis pour les besoins de l’enquête. Des constatations ont également été réalisées.

Kalachnikov, fusils à pompe et de la drogue

Environ une heure plus tard, les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont repéré un véhicule Renault Scenic stationné sur la place de Bussy, non loin du lieu des tirs. Ce dernier qui était vide de tout occupant contenait différents effets. En regardant de plus près, les fonctionnaires ont aussi remarqué de nombreuses armes dans le coffre de la voiture.

A l’intérieur, les enquêteurs ont saisi deux fusils de type Kalachnikov, deux fusils à pompe, deux pistolets-mitrailleurs de type Uzi et Sten, un fusil de calibre .22 Long Rifle, ainsi que deux armes de poing de calibre 9 mm et 7,65 mm. Des chargeurs ont également été saisis, tout comme un sac contenant de l’herbe et de la résine de cannabis, ainsi que de la cocaïne. La quantité exacte de drogues découvertes n’a pas été communiquée.


Les investigations ont été confiées au Service régional de police judiciaire (SRPJ).