🇫🇷 #Nîmes Des pompiers dans leur camion attaqués aux cocktails molotov. «On aurait pu brûler à l’intérieur».

Illustration. DR.

Les pompiers de Nîmes ont échappé à une attaque qui aurait pu être dramatique. Ils dénoncent la « non-réponse » des pouvoirs publics face à ce phénomène en recrudescence.

● Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. Alors qu’ils rentraient d’une mission dans la ZUP sud de la ville, les trois pompiers dans leur camion ont été attaqués par une vingtaine d’assaillants.

● Les pompiers ont alors reçu des pavés sur leur véhicule, mais également plusieurs cocktails molotov. « Le premier a explosé juste devant le camion. On a pris la fuite en accélérant » explique l’un d’entre-eux à France Bleu.

« Ca aurait pu exploser »

● Un second cocktail molotov a explosé ensuite sur leur véhicule « à 15-20 centimètres de la vitre », « Ça aurait pu entrer dans l’habitacle. Ça s’enflamme très rapidement. On aurait pu brûler à l’intérieur » explique Loïc Géraud, pompier qui faisait parti de cet équipage.

● Loïc Géraud explique également qu’un cocktail molotov qui aurait explosé à l’arrière de leur véhicule aurait pu être dramatique. « Avec l’oxygène et ce qu’il y a à l’intérieur ça aurait pu exploser » affirme-t-il.

Les pompiers dénoncent le statu-quo des pouvoirs publics

« De mois en mois, d’année en année, on continue de dénoncer, mais aucune réponse n’est apportée à cette problématique par les pouvoirs publics. Il faut que maintenant qu’on agisse » explique Sébastien Perrier, pompier du Gard et membre du syndicat autonome SPP-PATS à France Bleu.

Actu17.