Nord : À 13 ans, elle piège son père avec un enregistrement pour faire cesser ses viols


Illustration © Actu17

La victime était violée par son père depuis qu’elle avait 10 ans. Lorsqu’elle l’avait dénoncé à sa famille, personne ne l’avait crue.


Ce jeudi, l’avocat général de la Cour d’Assises du Nord a salué le courage et l’intelligence de l’adolescente. Aujourd’hui âgée de 15 ans, elle a dû revenir sur ses souffrances endurées pendant deux ans.

Violée par son père régulièrement

Au tribunal, un policier en charge de l’enquête a témoigné : « un samedi sur deux, quand maman ne faisait pas les courses avec moi. Mais avec ma sœur […] Elle serrait les dents et fermait les yeux ». Tout a basculé alors qu’elle avait 13 ans, relate La Voix du Nord. « C’est quand il m’a étranglée car je n’avais pas voulu regarder un film avec lui. Ça m’a fait peur donc j’ai décidé de parler. », relate l’adolescente à la cour.

Personne ne la croit

Une réunion de famille s’était alors tenue suite aux révélations de la jeune fille, mais personne ne l’avait prise au sérieux. Son père niait en bloc. Alors, la collégienne n’avait eu d’autre choix que de tendre un piège à son bourreau.

Elle enregistre son père à son insu

Lors d’un trajet en voiture, seule avec son père, elle l’avait enregistré à son insu. La discussion compromettante avait permis à son entourage de prendre conscience de la situation dramatique de l’adolescente. L’homme avait avoué ses viols répétés.

La mère de la collégienne l’avait alors poussée à se confier à l’infirmière scolaire. C’est cette dernière qui avait alerté la police, déclenchant l’enquête criminelle.