Nord : Accusé d’avoir violé une femme, un prêtre placé sous contrôle judiciaire et suspendu


Illustration. (Adobe Stock)

Un prêtre de 53 ans a été placé sous contrôle judiciaire et a été suspendu après les accusations d’une jeune paroissienne, qui affirme avoir été violée.

Les faits présumés se sont déroulés lundi matin au presbytère de Wormhout (Nord) et le mis en cause avait été placé en garde à vue ce jeudi, après le dépôt de plainte de la jeune femme âgée de 18 ans.

Jugé pour agression sexuelle le 7 octobre

Le prêtre a été déféré au palais de justice de Dunkerque à l’issue de sa garde à vue et a été placé sous contrôle judiciaire. L’homme sera jugé le 7 octobre pour des faits d’agression sexuelle et non de viol a précisé le parquet.

Le prêtre en cause, qui est originaire du Congo et qui était depuis 2015 administrateur de la paroisse Saint-Winoc Saint Folquin de l’Houtland, « reconnaît le rapport sexuel mais sur le consentement, il considère qu’il n’a pas agi par contrainte », a indiqué le parquet.

Le prêtre a été suspendu

L’archevêque de Lille, Mgr Laurent Ulrich, a annoncé dans un communiqué qu’il avait décidé de suspendre le prêtre visé par la plainte de cette jeune femme : « Conformément à notre pratique diocésaine, en attente du procès à venir et de sanctions canoniques ultérieures, je suspends » ce religieux « de ses fonctions d’administrateur et de l’exercice du ministère sacerdotal ».


« Je redis avec fermeté ma volonté de lutter contre toute forme d’abus dans l’Église » a-t-il poursuivi, exprimant dans le même temps sa « compassion à l’égard de la plaignante et de ses proches ». « Je redis avec fermeté ma volonté de lutter contre toute forme d’abus dans l’Église », a ajouté l’archevêque.