🇫🇷 Nord : Confondu par son ADN, un homme soupçonné d’une vingtaine de viols en 30 ans interpellé.

par Y.C.
Illustration.

Un homme est suspecté d’avoir commis une vingtaine de viols en France, en 30 ans. Il a été confondu par son ADN après un nouveau passage à l’acte, en Belgique.

La semaine dernière en Belgique, une femme a été victime d’un viol. Le signalement de l’agression a été transmis à la police judiciaire de Lille.

Les policiers français ont fait alors le rapprochement avec un mode opératoire utilisé par un agresseur qui, en 30 ans, a commis une vingtaine de viols sur le territoire Français.

La coopération avec les policiers belges a permis d’identifier partiellement l’immatriculation du véhicule de l’agresseur, notamment grâce à la vidéosurveillance.

Un homme de 50 ans interpellé

Le week-end dernier à Maubeuge (Nord), le véhicule du suspect a été repéré par les enquêteurs. Un homme d’une cinquantaine d’années a finalement été interpellé ce lundi, puis placé en garde à vue.

Les analyses scientifiques ont permis d’établir que l’ADN relevé sur la dernière agression est le même que celui prélevé sur une vingtaine de viols commis en France. La première agression remonte à 1988 explique RTL qui révèle cette affaire, alors que la plus récente datait de 2012.

Pendant près de 30 ans, le suspect n’avait pas pu être identifié faute d’avoir pu comparer son ADN avec celui prélevé sur ses victimes.

Actu17.