🇫🇷 Nord : Contrainte de garder le cadavre de son mari 6 jours chez elle, faute de moyens.

par Y.C.
Illustration

La mairie a mis six jours avant de répondre favorablement à sa demande de prise en charge.

Le 9 mars dernier, une habitante de Valenciennes, Thérèse  F., a du vivre près d’une semaine avec le cadavre de son mari dans son domicile, faute de moyens pour payer les pompes funèbres.

Une enquête de la mairie

Dans l’impossibilité de payer l’enterrement, la quinquagénaire s’est tournée vers la mairie pour demander sa prise en charge. Les services municipaux ont mis six jours à mener l’enquête pour finalement lui accorder leur aide.

Une fosse « pleine terre »

Finalement, les services des pompes funèbres sont venus emporter le corps. Il a été inhumé dans une fosse « pleine terre » du cimetière municipal. Au bout de 5 ans, le morceau de terrain utilisé est récupéré par la mairie et les ossements déposés à l’ossuaire municipal, relate DNA.

Actu17.