🇫🇷 #Nord Le professeur de danse écroué pour agressions sexuelles sur mineures.

Illustration. (DR)

Le professeur inspirait confiance. Depuis des années il enseignait à Denain. Il a été placé en détention pour agressions sexuelles sur mineures, cinq victimes sont actuellement recensées selon La Voix Du Nord.

Un prof de danse écroué pour agressions sexuelles sur mineures

De quoi provoquer de sacrés remous dans le milieu de la danse denaisien. Un professeur, qui enseignait le hip-hop depuis plusieurs années au Grenier aux entrechats, vient d’être placé en détention provisoire. Il est soupçonné d’agressions sexuelles sur plusieurs mineures.

Cinq jeunes victimes présumées ont d’ores et déjà été identifiées.

« C’est vraiment quelqu’un qui présente bien, qui inspirait confiance », témoigne ce Denaisien. Un brin abasourdi, comme sans doute pas mal de passionnés de danse qui fréquentent le Grenier aux entrechats, depuis qu’il a appris la nouvelle de l’interpellation de ce professeur qui enseignait, depuis plusieurs années, le hip-hop à l’école de danse de Denain. L’enseignant a été interpellé en fin de semaine dernière par les forces de l’ordre.

Une lettre anonyme avait été envoyée aux écoles de danse

Jeudi dernier, la présidente de l’école de danse se serait ainsi présentée au commissariat de Denain « pour dénoncer le comportement inadapté, voire sexuel, d’un de ses professeurs de danse avec ses élèves », confirme le procureur François Pérain.

Un signalement qui fait suite à « une réunion du comité de l’école » deux jours plus tôt. Lors de cette réunion, les responsables de la structure s’étaient interrogés sur « les nombreux départs du cours de hip-hop.

Une lettre anonyme avait été adressée un an auparavant à certaines des écoles de danse fréquentées par ce [professeur] », précise le magistrat. Une lettre qui dénonçait « des faits d’agressions sexuelles sur ses élèves ».

Cinq victimes présumées ont été identifiées

Si les investigations débutent tout juste, cinq victimes présumées auraient d’ors et déjà été identifiées. Des jeunes filles qui auraient « subi des caresses » de la part de l’enseignant.

Parmi elles, une ancienne élève. Le professeur de hip-hop aurait « commencé, dans un premier temps, par lui envoyer des SMS, lui déclarant qu’il était amoureux d’elle, relate le parquet. L’adolescente était alors âgée de 13 ans. Par la suite, il l’aurait caressée à plusieurs reprises ».

Samedi, l’enseignant, au casier judiciaire vierge, a été présenté à un juge d’instruction. Il a été mis en examen pour agressions sexuelles sur mineures de moins de 15 ans. Avant d’être placé en détention provisoire.

http://bit.ly/2sJoIMq