🇫🇷 #Nord Redoine Faïd condamné à 18 ans de prison pour l’attaque d’un fourgon blindé en 2011.

par Y.C.
Redoine Faïd a été condamné ce jeudi à 18 ans de réclusion par les assises du Nord. (DR)

La Cour d’assises du Nord a rendu sa décision ce jeudi : Redoine Faïd a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour le braquage d’un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais en 2011. Le procès avait débuté le 9 octobre.

● Le 17 mars 2011, « cinq à six individus » ont attaqué à l’explosif un fourgon blindé de la société Loomis sur une route nationale du Pas-de-Calais. Les malfaiteurs avaient alors dérobé plus de deux millions d’euros.

Le mode opératoire des assaillants a pu être déterminé par les enquêteurs. Les suspects avaient installé un faux balisage de rétrécissement de route, avec un camion-benne que les malfaiteurs avaient immobilisé, tout comme son conducteur, dans le véhicule.

Une attaque jugée « complexe » et « très bien menée », a estimé à la barre le directeur d’enquête Jean-Yves Boulard, durant le procès.

D’autres accusés condamnés

● D’autres accusés ont été condamnés. Saïd Agouni qui comparaissait libre a été condamné à une peine de 15 ans de réclusion criminelle. L’homme est considéré par les enquêteurs comme le « logisticien » de l’attaque.

Les trois autres accusés, Abdelkarim Benali, Ahmed Yekken et Fahri Berisa ont été respectivement condamnés à des peines de 7, 3 et 2 ans de prison. Fabrice Hornec a quant à lui été acquitté.

● Toutefois, les six accusés s’étaient déclarés innocents au début du procès. « Ils ne pouvaient pas dire l’inverse : si l’un des participants de cette association de malfaiteurs reconnaît sa culpabilité, il fait tomber tous les autres », avait déclaré mardi l’avocat général, Luc Frémiot, lors de son réquisitoire.

Redoine Faïd, bien connu de la justice et déjà condamné à plusieurs reprises

● Redoine Faïd est également connu pour plusieurs autres faits. L’homme avait déjà été condamné en avril 2016 à 18 ans de prison pour avoir pris part à l’attaque d’un autre fourgon blindé, où les malfaiteurs avaient ouvert le feu sur un véhicule de police municipale. Aurélie Fouquet, policière municipale avait été tuée.

Le malfaiteur avait ensuite été condamné à 10 ans de prison en mars 2017 pour sa spectaculaire évasion de la prison de Sequedin, dans le Nord. Cette évasion, avait été qualifiée d’ « acte de guerre » par les syndicats de surveillants, alors que le détenu était parvenu à faire usage d’explosifs, mais également à prendre en otage plusieurs surveillants.

Redoine Faïd a fait appel de ces deux condamnations.

Actu17.