Nord : Un homme accusé d’avoir tiré sur son ex-compagne avec un pistolet-mitrailleur à Wattrelos


Illustration Actu17 ©

Une jeune femme de 22 ans a été grièvement blessée par balle dans la nuit de mercredi à jeudi à Wattrelos, près de Roubaix (Nord). Un homme de 30 ans qui serait son ex-compagnon a été interpellé. Il a reconnu les faits.

Les forces de l’ordre et les sapeurs-pompiers ont été alertés peu avant minuit suite à des coups de feu dans le secteur de la rue du Château d’Or, à Wattrelos, raconte La Voix du Nord. Une femme venait d’être blessée par balle.

La victime de 22 ans a été prise en charge par les pompiers. Touchée au niveau du ventre et du dos, elle a été médicalisée sur place par les médecins du SMUR avant d’être amenée au CHU de Lille, dans un état grave. Elle a été opérée durant la nuit. Son pronostic vital serait « réservé ».

De nombreux équipages de police se sont rendus sur place. Les fonctionnaires ont découvert plusieurs douilles provenant d’un pistolet-mitrailleur de type Skorpion, au sol. Une Peugeot 207 stationnée avait également la vitre côté conducteur brisée. Les premiers éléments ont montré que le tireur était vraisemblablement l’ancien compagnon de la victime et qu’il s’était réfugié dans une maison de la rue du Château d’Or.

La BAC donne l’assaut

Les policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) ont récupéré leur équipement lourd – gilets pare-balles et boucliers – afin d’être en mesure d’intervenir. Des personnes se trouvaient possiblement dans la maison et les forces de l’ordre devaient envisager toutes les hypothèses. L’assaut a été donné vers 1 heure dans la maison.


Deux personnes se trouvaient à l’intérieur sans que l’on sache à ce stade si elles étaient retenues en otage, et le forcené a été rapidement interpellé, sans opposer de résistance. L’homme âgé de 30 ans était blessé au cou, il aurait tenté de se suicider avec un couteau. Il a reçu plusieurs points de suture au centre hospitalier de Roubaix et son pronostic vital n’est pas engagé indique France Bleu. Son pistolet-mitrailleur a été saisi dans la maison.

Les deux personnes qui se trouvaient dans la maison ont été prises en charge par les pompiers, elles sont sous le choc. Une enquête a été ouverte. Le mis en cause a reconnu être l’auteur de cette tentative d’homicide. Selon le petit ami de la victime qui était présent au moment du drame, le tireur présumé avait eu un différend avec cette dernière.