Nord : Une passante découvre un chat brûlé et cloué sur un arbre à Quiévrechain


Illustration. (Wikimedia)

Vu l’état du cadavre de l’animal, un examen mené par un vétérinaire a été nécessaire pour déterminer qu’il s’agissait d’un chat.

C’est une passante qui a découvert la macabre mise en scène au détour d’une rue de Quiévrechain (Nord), vendredi dernier dans la soirée. Elle a immédiatement avisé la police, que le corps en partie brûlé d’un animal pouvant être un chien était cloué sur un arbre, dans la rue René-Manchon en pleine cité du Corbeau.

Compte tenu de la scène décrite, plutôt singulière, les policiers se sont déplacés et ont établi un périmètre de sécurité. Leurs collègues de la police technique et scientifique (PTS) ont procédé aux constatations d’usage.

Un dépôt de plainte à venir

Le cadavre a été décroché et conduit auprès d’un vétérinaire pour procéder à des examens. Il est apparu que le possible « chien » était en fait un chat. Son propriétaire n’a pas encore été identifié. La société de protection des animaux SPA) de Marly a indiqué qu’elle allait déposer plainte pour ces faits, relate La Voix du Nord.

Ce n’est pas un acte isolé d’après le quotidien régional, qui précise que la SPA a déjà été confrontée à la crucifixion d’un animal sur un arbre dans la cité du Corbeau. « La dernière affaire du genre remonte au mois de septembre 2018. Trois chats avaient été découverts sans vie dans la cité. Dont un cloué à un arbre » a affirmé la directrice du refuge.