🇫🇷 #Normandie Disparu depuis 4 mois, son corps est retrouvé enterré dans la cour d’une pizzeria.

Illustration. (DR)

Sa famille avait signalé sa disparition depuis mars. L’enquête effectuée a permis de découvrir le corps de Cédric B. enterré dans la cour d’une pizzeria où il s’était rendue en dernier selon Normandie-Actu.

Cédric avait disparu en Seine-Maritime : son corps retrouvé enterré dans la cour d’une pizzeria

Le corps de Cédric B. a été découvert enterré dans la cour d’une pizzeria au Tréport (Seine-Maritime), mercredi 5 juillet 2017. Un homme a été placé en garde à vue. Précisions.

Un homme a été placé en garde à vue à la brigade de gendarmerie du Tréport (Seine-Maritime), mardi 4 juillet 2017, dans le cadre de la disparition de Cédric B., 37 ans, qui n’avait plus donné signe de vie depuis le 1er mars 2017.

Ce jour-là, l’homme s’était rendu au Carrefour Market du Tréport, avenue des Canadiens, avant de se rendre dans la pizzeria Jack’s Bar, sur la même avenue. Depuis cette soirée, plus de nouvelles. Un appel à témoins avait même été lancé.

Retrouvé enterré dans la cour d’une pizzeria…

Selon nos informations, le corps de Cédric B. aurait été découvert au Tréport, mercredi 5 juillet, au lendemain du placement en garde à vue d’un homme. Il était enterré dans la cour de la pizzeria Jack’s Bar, rue Saint-Nicolas.

Selon nos confrères de l’Informateur, le restaurant a été fermé par des scellés mercredi 5 juillet, dans l’après-midi.

Contacté par Normandie-actu, Yves Dupas, procureur de la République de Dieppe, n’a pas souhaité faire de commentaire. Les investigations se poursuivent désormais, notamment pour déterminer avec exactitude l’identité du corps déterré. L’enquête est menée par la Brigade de recherches de Dieppe.

… quatre mois après sa disparition

La disparation de Cédric B. avait été signalée par sa famille le 13 mars dernier. Ses proches avaient expliqué aux gendarmes qu’il lui arrivait de partir quelques jours sans donner de nouvelles.

« Ce qui nous paraît étonnant, c’est qu’il est parti sans téléphone, sans papiers et sans affaires », avait précisé une source judiciaire.

http://bit.ly/2tqk5E9