Acte 5 de la mobilisation des Gilets jaunes : suivez notre direct.


Illustration Actu17 ©

Nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes ce samedi 15 décembre, notamment à Paris où un dispositif de sécurité « similaire » à celui de samedi dernier a été mis en place. 69 000 personnels des forces de l’ordre seront déployés sur le territoire, selon le ministère de l’Intérieur, contre 89 000 samedi dernier.


Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Suivez notre actualité et recevez nos alertes en direct avec notre application smartphone.

19h30. 66.000 personnes ont manifesté aujourd’hui en France, contre 126.000 samedi dernier selon le ministère de l’Intérieur.

18h15. 168 personnes ont été interpellées à Paris, dont 112 ont été placées en garde à vue. Cinq personnes ont également été blessées.

17h40. 157 interpellations et 101 personnes en garde à vue à Paris selon un dernier bilan.

17h30. Déborah de Robertis et quatre autres femmes en «Marianne», seins nus, se sont postées quelques instants devant les gendarmes mobiles en début de manifestation, en bas des Champs-Élysées.

Cette Luxembourgeoise est connue pour ses performances très souvent dénudées et très étroitement liées au sexe. Cette dernière a déjà eu plusieurs fois à faire à la justice notamment pour « exhibition sexuelle ».

17h20. Incidents signalés dans le quartier des Halles, à Paris. Les forces de l’ordre sont en cours d’intervention.

17h00. 33.500 manifestants recensés dans toute la France à la mi-journée, contre 70.000 samedi dernier. (Intérieur)

16h50. 136 interpellations et 96 gardes à vue à Paris, selon le dernier bilan des autorités.

16h38. Des canons à eau ont été mis en marche en bas des Champs-Élysées pour repousser les manifestants. Les forces de l’ordre utilisent également des gaz lacrymogènes pour avancer.

16h35. Situation très tendue à Besançon où les gendarmes mobiles tentent de repousser des manifestants hostiles.

16h30. Les forces de l’ordre font usage d’un canon à eau à Bordeaux et de moyens lacrymogènes.

16h15. Un manifestant a reçu un pavé en pleine tête, il a chuté lourdement au sol. L’homme est pris en charge par les gendarmes en l’attente des secours.

16h05. La situation a dégénéré à Nantes où les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes.

16h00. Premiers incidents signalés à Saint-Étienne où la situation avait été particulièrement tendue samedi dernier.

15h40. Des incidents ont éclaté sur les Champs-Élysées ont des moyens lacrymogènes ont été utilisés par les forces de l’ordre, tout comme des tirs de LBD 40 de policiers en civil.

14h30. Moins de 3000 manifestants recensés à Paris à 14 heures, et 95 personnes interpellées dont 63 placées en garde à vue indiquent les autorités.

13h40. Fortes tensions place de l’Opéra à Paris où les manifestants tentent de partir en « manifestation sauvage ». Les forces de l’ordre les en empêchent.

13h15. La brigade équestre fait partie du dispositif policier à Paris.

12h35. 85 personnes ont été interpellées à Paris à ce stade selon un nouveau bilan. 46 d’entre-elles ont été placées en garde à vue.

12h00. Premiers moyens lacrymogènes utilisés par les forces de l’ordre à Paris. Des policiers en moto sont munis de lanceurs de balles de défense (LBD 40).

11h25. Des manifestants ont forcé le dispositif de sécurité pour envahir entièrement les Champs-Élysées. Plusieurs centaines d’entre-eux ont débuté une manifestation « sauvage ».

Environ un millier de manifestants sont présents dans plusieurs lieux de la capitale. 59 personnes ont été interpellées à Paris jusqu’ici.

10h42. De nombreux blocages ont lieu sur tout le territoire.
À Marseille, les Gilets Jaunes se sont donnés rendez-vous sur le Vieux-Port.

L’échangeur autoroutier de Nîmes-Ouest est fermé : des barricades en feu bloquent l’accès.

10h39. Une trentaine d’interpellations ont eu lieu en Île-de-France dont 21 à Paris.
Le nombre de manifestants sur les Champs-Élysées augmente à vu d’oeil. Leur nombre est toutefois ignoré quant à présent.

9h00. La Préfecture de Police de Paris a déjà annoncé six interpellations. Lors de l’Acte IV la semaine dernière, 300 personnes avaient été arrêtées à la même heure.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est rendu sur la place de la Concorde pour saluer les Gendarmes. Il n’a pas fait de déclaration publique.

8h30. Bienvenue dans notre édition spéciale.

Dans la capitale, 8000 policiers et gendarmes sont mobilisés, 14 blindés de la gendarmerie sont déployés, comme samedi dernier. Une nouveauté toutefois pour le Vème Acte de la mobilisation des Gilets jaunes, les forces de l’ordre devront déposer tous les objets saisis dans des sachets en plastique afin de permettre la restitution des biens, une fois la manifestation parisienne terminée.