Nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes : suivez notre direct.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

 

Nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes ce samedi 8 décembre, notamment à Paris où un très important dispositif de sécurité a été mis en place. 89.000 membres des forces de l’ordre sont engagés sur l’ensemble des mobilisations, partout en France.

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi. Retrouvez toute notre actualité sur notre application pour smartphone Android et iPhone, et recevez nos alertes.

21h00. Plusieurs villes de province ont été le théâtre de violents incidents et de pillages, notamment Saint-Étienne, Toulouse et Bordeaux.

Saint-Etienne

Toulouse

Bordeaux

20h00. Des groupes d’individus et de casseurs sont toujours présents sur la place de la République à Paris.

19h45. 71 personnes ont été blessées durant les affrontements à Paris, dont 7 parmi les forces de l’ordre.

19h25. 1385 personnes ont été interpellées pour l’heure, en France, annonce Christophe Castaner, dont 974 qui ont été placées en garde à vue. 125.000 manifestants ont été dénombrés dans tout le pays a ajouté le ministre de l’Intérieur.

18h00. Les incidents se poursuivent dans plusieurs endroits de Paris. De nombreux magasins ont été pillés, plusieurs véhicules ont été incendiés, ici non loin de la rue Cardinet.

17h30. Le dernier bilan de la préfecture fait état de 737 personnes interpellées à 17h15. 55 personnes ont par ailleurs été blessées, dont trois parmi les forces de l’ordre selon ce même décompte des autorités.

17h00. Nouvelles scènes de pillages dans des voitures et des commerces, sur le Quai d’Orsay, notamment.

16h30. Près de 1000 personnes ont été interpellées en France, dont 720 ont été placées en garde à vue selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur.

16h10. De violents incidents se déroulent également dans le quartier de Saint-Lazare, où le Starbucks et le LCL ont été largement dégradés.

15h55. La boutique Orange des Champs-Élysées a été attaquée par plusieurs individus qui ont retiré les planches en bois de protection. Le magasin aurait été pillé.

De violents incidents se poursuivent à Paris tout comme les pillages, notamment dans le secteur des Champs-Élysées, sur le Boulevard de Courcelles et dans le secteur de l’Avenue Friedland. De nombreux véhicules ont été incendiés.

15h25. Au moins 30 blessés dont 3 parmi les forces de l’ordre, en urgences relatives annonce la préfecture de police de Paris.

15h15. Le dispositif de sécurité est très différent de celui qui avait été mis en place samedi dernier. Les policiers et gendarmes sont beaucoup plus mobiles, renforcés par les brigades canines et équestres, ainsi que les BAC parisiennes et la BRI notamment.

15h05. De nombreuses dégradations constatées sur le Boulevard Haussmann.

14h55. Les violences se poursuivent dans le secteur de l’avenue Friedland à Paris ainsi que sur le boulevard de Courcelles.

14h35. Nouveau bilan de 598 personnes interpellées dans la capitale.

14h30. Pillages en cours Avenue de Friedland à Paris.

14h15. De violents incidents se déroulent actuellement sur le boulevard de Courcelles à Paris, plusieurs véhicules ont été incendiés.

La situation s’est également tendue sur les Champs-Élysées où des individus ont arraché les protections en bois installées sur les magasin. Tensions également avenue Marceau
avenue Niel, avenue de Friedland / rue arsene Houssaye et rue Beaujon.

14h00. 581 personnes interpellées à Paris, et 423 placées en garde à vue annonce la préfecture de police. Un pôle judiciaire a été mis sur pied dans la capitale afin de pouvoir traiter un nombre important d’interpellés.

13h45. Les blindés de la gendarmerie (VBRG) utilisés pour passer à travers les barricades sur les Grands Boulevards. Les manifestants ont été repoussés sur le boulevard Sebastopol.

13h30. Des incidents ont éclaté dans le quartier des Grands boulevards. Les forces de l’ordre ont été caillassées et ont répliquées par un canon à eau et des moyens lacrymogènes.

13h20. 31.000 manifestants recensés dans toute la France (contre 36.000 samedi dernier à la même heure) et 700 personnes interpellées annonce le ministère de l’Intérieur.

13h15. La brigade canine fait partie du dispositif des forces de l’ordre à Paris.

13h10. Deux photographes / reporters du journal Le Parisien ont été blessés par des tirs de flashball à Paris, affirme le quotidien.

13h00. Un manifestant blessé au visage près de l’Arc de Triomphe, affirme avoir reçu un tir de flashball. Il a été évacué par les sapeurs-pompiers.

12h45. La situation se tend sur le boulevard des Italiens à Paris, où un canon à eau a été utilisé. Tensions signalées également sur l’avenue Hoche et sur l’avenue Marceau, mais également sur le boulevard Haussmann.

12h00. Dernier bilan de 548 interpellations dont 272 personnes placées en garde à vue, selon la préfecture.

11h30. Les interpellations se poursuivent sur les Champs-Élysées à hauteur de la rue Arsène Houssaye, où les forces de l’ordre sont caillassées.

11h15. Environ 200 manifestants bloquent le périphérique de Paris, à hauteur de la porte maillot.

11h05. 481 personnes ont été interpellées à Paris et 211 ont été placées en garde à vue annonce Édouard Philippe lors d’une allocution télévisée.

11h00. Le fusil d’assaut HK G36 dérobé aux policiers samedi 1er décembre à Paris, lors de la manifestation des Gilets jaunes n’a toujours pas été retrouvé, mais un homme a été interpellé et mis en examen.

10h50. Les incidents se poursuivent sur les Champs-Élysées à hauteur de la rue Arsène Houssaye notamment. Les forces de l’ordre repoussent des manifestants avec des gaz lacrymogènes.

10h30. Dernier bilan de 354 interpellations et 127 personnes placées en garde à vue indique la préfecture. 1500 personnes sont présentes sur les Champs-Élysées précise les autorités.

10h25. Les gendarmes mobiles viennent de repousser des manifestants qui s’étaient engagés rue Arsène Houssaye et ont fait usage de moyens lacrymogènes. Les premiers aujourd’hui.

09h55. 343 personnes interpellées à Paris selon le dernier bilan de la préfecture. De nombreuses armes par destination comme des pièces en métal ou des pavés ont été saisies par les forces de l’ordre selon nos informations. De nombreuses personnes étaient aussi équipées de masques à gaz et de protections comme des protèges tibias.

1000 manifestants se trouvent actuellement sur les Champs-Élysées a précisé la préfecture.

09h50. Premiers incidents sur les Champs-Élysées : les forces de l’ordre encerclées par des centaines de manifestants ont été contraints de faire une charge pour se replier.

09h40. La situation s’est légèrement tendue en bas des Champs-Élysées il y a quelques minutes. Au moins un individu a été interpellé. A noter que ce périmètre est totalement fermé puisqu’il donne accès à l’Élysée et au ministère de l’Intérieur.

09h15. 317 personnes ont été interpellées à Paris à ce stade, selon la préfecture.

08h45. Le nombre de personnes interpellées à Paris passe à 278 selon la préfecture de police.

08h35. Des gendarmes mobiles ont été placés autour de l’Arc de Triomphe afin de sécuriser la place de l’Étoile.

08h30. 177 personnes ont été interpellées selon un dernier bilan de la préfecture de police de Paris. 32 ont été placées en garde à vue.

08h25. Plusieurs opérations de filtrage ont débuté sur les Champs-Élysées.

08h15. « Ce n’est pas une fuite » explique Christophe Castaner au sujet des documents dévoilant le dispositif de sécurité mis en place à Paris pour cette journée de samedi, qui ont été diffusés sur internet ce vendredi. Une information que nous avons révélée en exclusivité hier.

Le ministre de l’Intérieur a précisé qu’il ne s’agissait pas de documents confidentiels mais qu’il n’était « pas normal » qu’ils aient été diffusés sur les réseaux sociaux. Une enquête administrative a été ouverte a précisé Christophe Castaner.

08h10. Christophe Castaner et Laurent Nunez se trouvent sur le bas des Champs-Élysées et sont allés saluer des policiers et des gendarmes, engagés sur le dispositif de sécurité. Des images en direct que vous pouvez retrouver sur notre page Facebook.

08h00. 121 personnes ont été interpellées au total à Paris, avant 07h30. 32 ont été placées en garde à vue, 65 autres emmenées pour vérifications d’identité annonce la préfecture de police.

07h50. 32 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Ces dernières étaient en possession d’armes et d’objets pour commettre des dégradations.

07h40. Le dispositif de sécurité à Paris est déjà en place. Les blindés de la gendarmerie sont déjà visibles dans la capitale.

07h30. Bienvenue dans notre édition spéciale. Suivez tout au long de la journée les événements du samedi 8 décembre ici et recevez nos alertes en direct avec l’application smartphone Actu17.