🇫🇷 Nouvelle nuit de violences à La Réunion : au moins 30 membres des forces de l’ordre blessés, l’un gravement.

par Y.C.
(Capture écran Twitter La Réunion 1ère)

La tension ne redescend pas sur l’île de La Réunion. Une nouvelle nuit de violences a eu lieu, malgré le couvre feu mis en place ce mardi.

Des violences urbaines se sont déroulées toute la nuit à La Réunion, pour la quatrième fois de suite depuis samedi. Le couvre feu décrété ce mardi pour 12 communes a été étendu à 14 villes, jusqu’à vendredi.

Cela n’a pas empêché de nouvelles scènes de violences durant la nuit notamment à Saint-Gilles-les-Bains. Au Port, des affrontements étaient toujours en cours ce matin, 400 à 500 manifestants s’en sont pris aux policiers qui ont riposté par des moyens lacrymogènes.

25 barrages des Gilets jaunes ont par ailleurs été relevés sur l’île à la mi-journée indique Réunion La 1ère.

Au moins 30 policiers blessés, l’un gravement

Des violences urbaines se sont également déroulées au Chaudron la nuit dernière. 30 policiers ont été blessés dans ces affrontements intenses indique la chaîne locale.

L’un des blessés est un commandant de police qui a fait exploser une grenade offensive involontairement, dans un véhicule de police explique Idriss Rangassamy, délégué du syndicat Alliance Police Nationale, qui évoque « la fatigue » des policiers après cette 4ème nuit d’émeutes, et le fait que les fonctionnaires étaient alors caillassés au moment de l’accident.

La victime qui a été opérée hier soir, est grièvement blessée et pourrait être amputée de la main droite. « Ses collègues sont blessés et choqués, on était avec eux jusque très tard à l’hôpital » a ajouté le syndicaliste.

Gel des taxes sur le carburant durant 3 ans sur l’île

Le Président du conseil régional de La Réunion a annoncé ce matin dans une interview au Journal de l’île, qu’il avait obtenu de l’État, le gel pour trois ans de la taxe spéciale sur la consommation du carburant. Une taxe en vigueur sur l’île mais pas en métropole a rappelé Didier Robert.