🇫🇷 Nouvelle vague d’arrêts maladie chez les CRS ce jeudi : plusieurs Compagnies indisponibles.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Illustration Actu17 ©

Plusieurs Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) seraient dans l’incapacité de fonctionner par défaut d’effectifs disponibles aujourd’hui.

● Après l’appel de 3 syndicats policiers à « se mobiliser fortement » aujourd’hui, jeudi 21 septembre, de nombreux agents se sont fait porter pâle. Leurs revendications portent notamment sur le refus de voir leurs Indemnités Journalières d’Absence Temporaire (IJAT) devenir imposables. Mais leur colère grandissante est dûe à des raisons multiples : matériel vieillissant, manque d’effectifs, sans oublier des conditions d’hébergements en déplacement qui se dégradent.

● D’après l’Union des Policiers Nationaux Indépendants (UPNI) qui tient un décompte en temps réel, à l’heure où nous écrivons ces lignes, 1010 fonctionnaires de police affectés en CRS seraient soit consultants, soit en arrêt maladie. Cela représente environ 1/8ème des effectifs totaux selon nos informations.

Le mouvement de grogne actuellement en cours affecte le bon fonctionnement et l’accomplissement des missions des Compagnies Républicaines de Sécurité. Certaines d’entre elles sont totalement indisponibles, d’après nos informations il s’agirait des CRS de Lille, Bergerac, Rouen (en déplacement au Touquet), Reims, Chassieu, Marseille (CRS 54).

Plus d’informations à venir…

Actu17.