Ohio : Il prend sa fille de 16 ans pour une cambrioleuse, ouvre le feu et la tue

Illustration. (Eric Glenn/shutterstock)

Un homme a tiré sur sa fille de 16 ans ce mercredi à Columbus, dans l’Ohio (États-Unis) alors qu’elle se trouvait dans le garage de la maison familiale durant la nuit. Il l’aurait prise pour une cambrioleuse. L’adolescente est décédée.

Janae Hairston, 16 ans, a été tué par balle dans le garage du domicile familial situé dans le sud-est de Columbus ce mercredi, par son propre père. Une femme a alerté les secours vers 04h30 du matin en expliquant que sa fille était grièvement blessée par balle. Le père venait de lui tirer dessus, après l’activation de l’alarme de la maison raconte Le Columbus Dispatch, un média local. L’homme l’aurait prise pour une cambrioleuse.

Durant l’appel au 911 (le numéro d’urgence aux États-Unis, ndlr) qui a duré huit minutes, le père de famille, désemparé, a demandé à sa fille ce qu’elle faisait dans le garage. « Mon mari a fait une erreur et lui a tiré dessus parce qu’il pensait qu’elle était une intruse », a pleuré la mère au téléphone. Ses parents l’ont suppliée de se relever, tout en se demandant quand est-ce que les secours allaient arriver. Janae Hairston a été conduite à l’hôpital Mount Carmel East où elle est décédée des suites de ses blessures environ une heure plus tard.

« Nous sommes attristés par cette perte tragique et nous allons faire tous les efforts possibles pour soutenir les lycéens et les familles », a réagi la direction du lycée Canal Winchester où l’adolescente était scolarisée. Une cellule psychologique y sera installée à la rentrée. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances précises du drame. Le procureur décidera ensuite des suites à donner à cette triste affaire.

Il s’agit du septième homicide à Columbus en une semaine et le troisième en trois jours souligne le média local. Plus de 44 600 morts par arme à feu ont été dénombrés aux États-Unis depuis le début de l’année, dont un peu plus de la moitié sont des suicides selon le site Gun Violence Archive. Un peu plus de 1500 des défunts étaient mineurs.