Oise : Après une fête alcoolisée, il confond la porte de sa chambre et une fenêtre puis chute d’un étage


Illustration. (Adobe Stock)

Un homme âgé de 38 ans s’est grièvement blessé en tombant du premier étage en pleine nuit, à Sacy-le-Grand (Oise). Il a été évacué à l’hôpital alors que ses jours étaient en danger. A moitié endormi après une soirée arrosée, il aurait confondu la porte de la chambre avec la fenêtre.

Il était deux heures dans la nuit de samedi à dimanche lorsqu’un homme a fait une violente chute de plusieurs mètres, d’une fenêtre se trouvant au premier étage d’un pavillon situé sur la commune de Sacy-le-Grand. Ce dernier venait de passer une soirée arrosée à quelques mètres de là, et avait décidé de rester dormir chez une amie habitant à proximité explique Le Parisien. Une bonne idée étant donné que le trentenaire habite à Compiègne, à 25 km.

Au milieu de la nuit, l’invité s’est levé de son lit puis s’est mis à marcher alors qu’il était encore à moitié endormi. Il pensait se diriger vers la porte de la chambre mais c’est vers une fenêtre qu’il s’est orienté dans la confusion. Après l’avoir ouverte, il a chuté dans le vide et s’est retrouvé dans le jardin, grièvement blessé.

Le bruit de sa chute a réveillé son amie qui a alerté les secours. « J’ai eu vraiment peur quand je l’ai vu au sol », a-t-elle raconté au quotidien francilien, ajoutant que la victime ne semblait pas ivre, même si il y avait bien de l’alcool durant la soirée.

Plusieurs fractures

Le trentenaire a été pris en charge par les médecins du SAMU. Il a été transporté au centre hospitalier d’Amiens Nord (Somme) alors que son pronostic vital était alors engagé. Ce n’est désormais plus le cas. L’homme souffre d’une fracture de la clavicule, d’une blessure à la main et de nombreuses côtes cassées, entre autres. Il devrait être transféré d’ici peu à l’hôpital de Compiègne.

Les gendarmes se sont rendus sur place et ont procédé à des constatations. Une enquête a été ouverte afin de confirmer la piste accidentelle. Les investigations ont été confiées à la brigade de Brenouille.