Oise : Il fonce sur son ex-compagne avec sa voiture et écope de 8 mois de prison ferme


Illustration. (shutterstock)

L’ex-compagnon d’une jeune femme est devenu furieux lorsqu’il l’a vue avec un autre homme. Il a foncé sur elle avec sa voiture. Un acte qui aurait pu s’avérer dramatique et qui l’a conduit directement derrière les barreaux.

Mehdi M. a été jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Beauvais (Oise), ce lundi. Les faits qui lui étaient reprochés sont particulièrement graves.

Le jeune homme de 21 ans a écopé de 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, auxquels s’ajoute la levée d’un sursis de deux mois, pour avoir foncé sur son ex-compagne avec sa voiture, relate Le Parisien.

L’agression s’est produite samedi dernier, à Saint-Just-en-Chaussée. Ce jour-là, Mehdi M. a passé l’après-midi chez des amis, puis il s’est rendu dans un fast-food prendre deux menus : l’un pour lui et l’autre pour son ex-compagne. Cette dernière a partagé sa vie avec lui pendant quatre ans.

En colère, il fonce et percute sa voiture

Lorsqu’il s’est présenté au domicile de la jeune femme, il s’est fait éconduire. Mais son sang n’a fait qu’un tour au moment où il a entendu la voix d’un homme. Les insultes ont fusé. Mehdi M. s’est ensuite éloigné mais il est resté dans le quartier.


À 20h40, il a vu son ex-compagne monter dans sa voiture avec un passager. De rage, il a foncé sur le véhicule de la jeune femme, l’a percuté par l’avant, puis il a reculé pour foncer dessus une seconde fois.

Une ligne de défense qui n’a pas convaincu

À l’audience, le prévenu a expliqué qu’il était retombé dans l’alcool, avant de confier que la vue de cet homme avec son ex-compagne l’avait mis hors de lui. Alors que le couple était séparé depuis plus d’un an, la présidente  a demandé : « Si vous la croisez avec un autre homme dans six mois, vous allez la frapper ? ».

« Non je ne pense pas la taper elle, mais lui peut-être », a répondu Mehdi M. sans sourciller, provoquant l’indignation de l’auditoire. Ajoutant qu’il allait s’apaiser, il a ensuite affirmé avoir « foncé sur sa voiture pour l’empêcher d’aller à une soirée où elle allait se mettre en danger ».

Ses explications n’ont pas été accueillies avec enthousiasme par le procureur de la République, qui lui a rappelé qu’il avait mis des vies en danger en agissant de la sorte.

Le magistrat a requis 8 mois de prison ferme contre le prévenu. Il a été entendu par le tribunal, qui a suivi ses réquisitions. Cette peine a été assortie d’un mandat de dépôt qui a conduit l’ex-compagnon violent directement derrière les barreaux.