🇫🇷 Oise : Un policier se retranche armé pour ne pas être interpellé par les gendarmes.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le policier a menacé les gendarmes de se suicider avec un couteau s’ils tentaient de l’interpeller.

Jeudi matin, les gendarmes de la brigade de Méru se sont rendus au domicile d’un fonctionnaire de police âgé de 45 ans pour l’interpeller. Les militaires agissaient dans le cadre d’une affaire de moeurs : la compagne du policier, âgée de 28 ans, étant alors soupçonnée d’agression sexuelle sur sa fillette de 18 mois, elle avait été placée en garde à vue la veille.

Le policier se retranche armé

Lorsque les gendarmes sont arrivés pour interpeller le policier suspecté de « non-dénonciation de crime », ce dernier s’est montré nerveux et a refusé de se laisser conduire à la Gendarmerie. Le fonctionnaire s’est alors retranché chez lui armé d’un couteau et a menacé de mettre fin à ses jours. Le Procureur de la République a affirmé : « L’interpellation a en effet été compliquée ». Une large période de négociation a été nécessaire pour ramener le policier à la raison.

Le policier conteste les accusations

Vendredi, la garde à vue du couple a été levée. Toutefois, les investigations se poursuivent sous la forme d’une enquête préliminaire. L’avocate du policier a indiqué qu’il « conteste totalement et intégralement les faits qui lui sont reprochés », rapporte Le Parisien.

Actu17.