🇺🇸 Orlando : 4 enfants tués et un policier gravement blessé lors d’une prise d’otages.

par C. Laudercq et R. Lefras

L’auteur des faits s’est donné la mort après avoir commis un massacre.

La prise d’otage a duré près de 24 heures à Orlando, en Floride (États-Unis). Tout avait commencé ce dimanche soir par l’appel d’une femme vers 23h45, se disant victime de violences conjugales. La victime s’était réfugiée dans un restaurant pour appeler la police.

Sur place, les policiers ont été la cible de coups de feu et ont riposté à leur tour. L’auteur des violences sur sa femme, retranché dans l’appartement avec quatre enfants, dont les siens, venait de faire feu sur les policiers.

L’un des agents a été gravement blessé. Le suspect de 35 ans, identifié comme étant Gary Wayne Lindsey Jr. s’est alors retranché avec les quatre enfants, dont deux seraient les siens, les deux autres ceux de sa femme.

Le SWAT donne l’assaut et découvre le carnage

La police a mis en place un périmètre de sécurité. Des négociations ont alors eu lieu mais le téléphone de l’auteur connecté en Wifi, rendant les échanges difficiles. Les autorités lui ont alors proposé de lui en donner un autre lors d’un dernier échange vers 20h30. C’est à ce moment qu’un policier qui s’est approché de l’appartement, a constaté qu’un enfant était mort raconte le média Spectrum News.

Vers 21 heures, la police a donné l’assaut. Le SWAT a alors pénétré dans l’appartement et a découvert les quatre enfants de 1, 6, 10 et 11 ans, décédés, ainsi que l’auteur de la prise d’otages qui s’était suicidé, gisant dans un placard.

«Nous ne savons pas à quel moment les enfants ont perdu la vie», a expliqué le chef de la police d’Orlando, John Mina, lors d’un point de presse qui s’est tenu en fin de soirée à Orlando, lundi.

Le policier blessé toujours dans un état grave

Gary Wayne Lindsey Jr. avait été déclaré coupable d’avoir causé un incendie volontaire et avait été mise à l’épreuve par la justice.

Quant au policier, Kevin Valencia, 20 ans, gravement blessé par balle, il était toujours hospitalisé dans un état critique ce lundi soir selon ce même média.

Orlando est de nouveau frappé par un acte horriblement sanglant, deux ans jour pour jour après l’attentat de la boite de nuit The Pulse, où 50 personnes avaient été tuées par Omar Mateen, armé de plusieurs armes à feu. 53 autres personnes avaient été blessées. Une attaque qui avait été revendiquée par l’EI.

Actu17.