Orléans : Une mère oubliée sur une aire d’autoroute, ses enfants dont un nourrisson repartent à bord du bus


Illustration © Actu17

Grosse frayeur pour cette mère dont les enfants sont repartis seuls. Elle a fini par faire un malaise.

Dans la nuit de mardi à mercredi, une mère de famille, qui voyageait en Ouibus avec son enfant de 9 ans et un nourrisson de quelques mois, a été oubliée par le chauffeur sur une aire d’autoroute. La petite famille était partie de Paris et devait se rendre à Toulouse, lorsque le voyage a pris une tournure imprévue, sur l’aire d’Orléans-Saran de l’autoroute A10.

Peu avant une heure du matin, le conducteur a repris la route, laissant cette passagère sur place. Par chance, une patrouille de gendarmerie était en train d’effectuer un contrôle routier sur cette même aire d’autoroute.

Les gendarmes tentent de rattraper le Ouibus

Aussitôt informés de la situation, les militaires du peloton d’autoroute d’Orléans ont fait monter la mère de famille à bord de leur voiture et ont pris la route, pour tenter de rattraper le bus. Leur station directrice a été avisée dans le même temps.

Après plusieurs dizaines de kilomètres, les gendarmes se sont arrêtés sur l’aire suivante, pour recueillir des témoignages. Le chauffeur d’une autre entreprise de transport les a avisés qu’il avait vu un Ouibus sur l’autoroute, mais dans l’autre sens de circulation.


Le chauffeur avait fait demi-tour

S’étant rendu compte de son erreur, le chauffeur du Ouibus avait informé son service de contrôle mais aussi le 17. Il avait ensuite fait demi-tour pour aller récupérer la mère de famille oubliée sur place.

Finalement, tous ont pu se retrouver vers 1h30 sur une autre aire de repos. Dans l’émotion, la mère de famille a fait un léger malaise.

Joint par France Info, Ouibus a déclaré : « Cet incident, qui a été résolu grâce à la bonne réaction du capitaine, au soutien des autorités et de la tour de contrôle Ouibus, va permettre à nos équipes de travailler pour améliorer encore les procédures mises en place ». Ajoutant que les conducteurs « annoncent à chaque pause l’heure de départ aux passagers et ont pour consigne de recompter les passagers avant chaque départ ». Mais l’entreprise rappelle aussi que les voyageurs « sont responsables de revenir à temps pour ne pas mettre le bus en retard », et que « les mineurs de moins de 12 ans doivent rester sous la surveillance d’un adulte ».