🇺🇬 #Ouganda Angelina Jolie s’est portée volontaire pour piéger un criminel de guerre… et n’a pas donné suite.

Des e-mails échangés au sein la Cour Pénale Internationale ont été publiés.

● La célèbre actrice Angelina Jolie s’était portée volontaire en 2012 pour aider la justice à tendre un piège à Joseph Kony, criminel de guerre.

● Un mandat d’arrêt international a été émis en 2005 par la Cour Pénale Internationale (CPI) à l’encontre de Joseph Kony, « Chef de la milice l’Armée de résistance du seigneur » qui sévissait en Ouganda, révèle Mediapart.

● Dans un mail rendu public, le procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo, échangeait avec l’ONG Invisible Children en ces termes : « Elle voudrait inviter Kony à dîner et l’arrêter ». « Oublie les autres célébrités, c’est elle. Elle adorerait arrêter Kony. Elle est prête. Brad [Pitt] viendra probablement aussi » aurait-il ajouté, selon le Sunday Times.

● Depuis, l’actrice n’a pas donné suite pour une raison ignorée quant à présent. Le criminel est toujours recherché.

Actu17.