🇫🇷 #OuraganIRMA Des médias locaux très alarmistes sur l’insécurité à Saint-Martin.

Alors que le chaos règne notamment sur l’île de Saint-Martin après le passage de l’ouragan Irma, des médias locaux décrivent des scènes violentes qui ne sont pas forcément relayées dans les médias nationaux.

● Des témoignages vidéos sur les réseaux sociaux, parfois enregistrés en direct par des habitants à bout, décrivent des scènes violentes qui ne sont pas rapportées jusqu’en métropole par le canal des grands médias nationaux. Souvent, et nous avons pu en être témoins, ces vidéos sont supprimées de quelques minutes à quelques heures après leur publication. Mais si la fiabilité de ces témoignages récupérés à la volée peut être mise en doute, ce n’est pas le cas du travail des journalistes locaux reconnus.

● C’est notamment le cas des journalistes de RCI FM qui dressent un tableau chaotique de l’état de l’île Saint Martin dans un article paru le 9 septembre et intitulé : « Saint-Martin : la vérité sur l’insécurité depuis le passage d’Irma ».

● La rédaction du journal indique qu’aux désormais avérés pillages, « s’ajoutent d’autres faits bien plus graves » et compare Saint-Martin aux films « Mad Max » et « Independance Day » où « tous les codes de la vie en société ont volé en éclats ».

● Les auteurs racontent qu’après que les pilleurs par dizaines ont pris possession des rues, ce sont désormais des « bandes organisées » – « bien connues » – qui maîtrisent le territoire et tentent d’en conquérir d’autres « sur fond de trafic de drogue et d’armes ».

Les journalistes décrivent « une réalité glaçante » : parallèlement à ces phénomènes, « des petites frappes armées de coutelas, de couteau, mais aussi beaucoup plus lourdement s’en prennent au tout venant, au gré de leur bas instincts criminels. »

Actu17.