🇫🇷 Paris : 3 policiers jugés pour des tirs de flash-ball ayant blessé des manifestants.

par Y.C.
Illustration D.R.

Les policiers qui avaient été condamnés en première instance pour des tirs de flash-ball ayant blessé des manifestants, vont comparaître en appel.

En juillet 2009, les forces de l’ordre étaient intervenues à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, pour repousser des manifestants rassemblés devant un squat. Trois policiers avaient fait usage de flash-ball et de gomme-cogne blessant six personnes.

L’un des blessés avait perdu un oeil

En première instance, le tribunal de Bobigny avait jugé les trois fonctionnaires et les avait reconnus responsables des blessures sur quatre des victimes.

Le tribunal avait prononcé des peines de 7 à 15 mois de prison avec sursis et une interdiction de porter une arme durant 12 à 18 mois.

La légitime défense non reconnue

Les prévenus avaient évoqué la légitime défense mais leur version avaient été mise à mal par les constatations et les différents témoignages.

Mercredi, ces trois policiers vont comparaître devant la cour d’appel de Paris. Les avocats des fonctionnaires vont demander la relaxe au motif que rien ne prouve que ce sont les tirs qui ont blessé les victimes, rapporte BFMTV.

Actu17.