🇫🇷 Paris : 500 personnes se réunissent en hommage à la policière Maggy Biskupski.

par Y.C.
Hommage à Maggy Biskupski, le 24 novembre à Paris. (Twitter @hussard214)

Une marche blanche s’est tenue ce samedi à Paris.

Ils étaient 500 à rallier les Invalides depuis le Trocadéro, ce samedi à partir de 14 heures, en hommage à Maggy Biskupski. D’autres rassemblements ont eu lieu sur le territoire, à Bordeaux, Lyon, Marseille et Le Havre notamment.

Une marche blanche et des discours d’hommage

Crédits photo T. D. pour Actu17.

Les personnes venues rendre hommage à la policière se sont regroupées derrière de grandes banderoles : « Policiers en danger, soutien aux forces de l’ordre, citoyens avec nous », supportant l’emblème de l’association dont Maggy était présidente « Mobilisation des Policiers en Colère » (MPC).

Plusieurs discours d’hommage ont été tenus : celui de Guillaume Lebeau, vice-président de l’association qui a partagé de nombreuses interviews sur les plateaux télévisés avec Maggy, celui de son chef de brigade et de ses collègues et celui de sa meilleure amie notamment.

Une cérémonie de « dépôt de casquettes » de police a été organisée pour rappeler symboliquement le nombre de suicides dans les rangs policiers cette année. Un fléau contre lequel lutte l’association MPC.

« Au revoir à la patronne »

Fer de lance du mouvement des « policiers en colère », Maggy Biskupski s’est donnée la mort lundi dernier, à son domicile de Carrières-sous-Poissy (Yvelines), avec son arme de service. Elle dénonçait depuis des mois cet état de fait au sein des rangs des forces de l’ordre. Allant de plateaux télévisés en studios de radio, Maggy ne cessait de crier le mal-être policier pour tenter d’éveiller les consciences citoyennes.

Le combat qu’elle avait épousé lui survivra, même si les « policiers en colère » ont perdu leur « patronne ». « La patronne s’en est allée à la manière de ceux qu’elle aurait tant voulu protéger » communiquait son association sur les réseaux sociaux.