🇫🇷 #Paris Attentat manqué aux bonbonnes de gaz : l’un des suspects a tenté de devenir gendarme.

   par C. Laudercq et R. Lefras.
Capture écran Google Street View

L’un des suspects de l’attaque manquée aux bonbonnes de gaz à Paris avait-il d’autres plans initiaux ? Amine A. a en tout cas tenté de devenir gendarme.

● L’un des trois mis en examen avait déposé une candidature pour le concours de sous-officier de la gendarmerie.

● Âgé d’une trentaine d’années, Amine A. avait vu sa demande rejetée relate BFMTV, qui n’indique pas de quand date ces faits.

3 suspects mis en examen et écroués

● Ce vendredi soir, trois suspects ont été mis en examen après la découverte de quatre bonbonnes de gaz et d’un dispositif de mise à feu, relayé à un téléphone portable. La bombe était placée à l’entrée d’un immeuble du XVIème arrondissement, rue Chanez.

● Amine A, son cousin Sami B. et Aymen B. ont été placés en détention. Les relevés effectués sur l’engin explosif ont permis de les identifier rapidement.

Ces derniers avaient tenté à plusieurs reprises de déclencher leur bombe, en vain.

● Lors d’une conférence de presse ce vendredi, François Molins avait indiqué que les “conséquences humaines et matérielles auraient pu être dramatiques” si l’engin avait explosé.

Le choix de cet immeuble par les suspects restent pour l’heure un mystère.

Actu17.