Paris : Des cambrioleurs ligotent une femme de 64 ans et lui dérobent 350 000 € de bijoux


Illustration © Actu17

Visiblement bien renseignés, trois malfaiteurs ont séquestré une femme chez elle, et ont fait main basse sur ses biens précieux.


Le cambriolage n’a duré qu’une dizaine de minutes mais il a été violent et le butin est très élevé. Trois hommes dont deux qui étaient encagoulés se sont emparés de 70 bagues d’une valeur totale de 350 000 euros.

Un faux agent EDF

Le calvaire d’une femme de 64 ans a débuté jeudi à 8h50 du matin, relate Le Parisien. Un jeune homme d’une vingtaine d’années s’est présenté à la porte de son appartement, situé au 3ème étage d’un immeuble cossu de la rue des Martyrs, dans le quartier Abbesses à Paris XVIIIème.

Vêtu d’une combinaison de travail et apparaissant à visage découvert, l’inconnu se serait présenté comme un agent EDF. « Il criait Urgent ! Urgent ! », selon le témoignage de la victime.

Deux hommes encagoulés surgissent

Dès que l’habitante a ouvert sa porte, deux complices encagoulés ont surgi et les trois individus se sont engouffrés chez elle.


L’un d’entre eux a placé sa main sur la bouche de la sexagénaire pour l’empêcher de crier. Elle a ensuite été emmenée dans une pièce où se trouvait un coffre-fort et l’ont contrainte à l’ouvrir.

Plus de 350 000 euros de bijoux

Les voleurs se sont emparés de 70 bagues d’une valeur de 5 000 euros chacune qui se trouvaient dans le coffre, ainsi que deux bracelets évalués à 3 000 euros chacun qui se trouvaient dans un tiroir.

Avant de s’éclipser, les malfaiteurs ont ligoté les poignets de la victime à un radiateur avec un collier de serrage en plastique. Ils ont tenté de lui attacher aussi les chevilles mais n’y sont pas parvenus.

La police judiciaire enquête

En état de choc, la sexagénaire qui ne présentait pas de blessure physique est parvenue à donner l’alerte.

Vu la méthode employée par les voleurs et l’ampleur du préjudice, le parquet de Paris a confié l’enquête au 2ème district de police judiciaire (2ème DPJ). Les spécialistes de l’Identité judiciaire (IJ) ont procédé aux constatations sur place. Ils ont saisi un collier de serrage utilisé par les malfaiteurs.

Des « hommes avec des blousons aux manches colorées »

Les enregistrements de la vidéoprotection du secteur doit être exploitée. Un voisin a indiqué aux enquêteurs avoir repéré un groupe étrange d’« hommes avec des blousons aux manches colorées », rapporte le quotidien francilien.

La victime, qui avait emménagé au mois d’avril dernier, a assuré aux policiers que seuls les déménageurs pouvaient être au courant de la présence du coffre-fort dans l’appartement.