Paris : Drogué et sans permis, il refuse le contrôle et percute deux voitures dont l’une de police


Illustration Actu17 ©

Un chauffard conduisait à Paris sous l’emprise de stupéfiants mais également sans permis de conduire. Il a percuté deux voitures avant d’être interpellé. L’homme transportait aussi de la cocaïne et du cannabis.


Un refus d’obtempérer durant le couvre-feu et un chauffard qui percute des voitures. Les policiers de la Compagnie de sécurisation et d’intervention de Paris (CSI 75) ont ordonné au conducteur d’une Renault Clio de s’arrêter pour un contrôle vers 21h20 ce mercredi soir, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Mais l’homme au volant a refusé et a accéléré.

Une course-poursuite a débuté et des renforts ont été demandés. Le chauffard a percuté peu après un autre véhicule dans sa fuite, une Renault Talisman, à l’angle des boulevards Barbès et Rochechouart, puis une voiture de police. Son véhicule s’est alors immobilisé et les policiers ont pu l’interpeller.

Le mis en cause qui a été placé en garde à vue, souffrait de douleurs aux cervicales et a été pris en charge par les sapeurs-pompiers puis conduit sous escorte à l’hôpital Beaujon de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Ses jours ne sont pas en danger. De plus, le conducteur du Talisman qui est un chauffeur VTC, a été lui aussi conduit à l’hôpital afin d’y subir des examens de contrôle. Il n’y a pas de blessé à déplorer du côté des forces de l’ordre.

Le chauffard transportait 100 grammes d’herbe de cannabis ainsi qu’un gramme de cocaïne. En outre, il conduisait sous l’emprise de produits stupéfiants et sans permis de conduire. L’enquête a été confiée au commissariat du XVIIIe arrondissement.


Un autre chauffard transportant de la drogue

Les policiers ont interpellé un autre chauffard dans la nuit de dimanche à lundi, dans ce même arrondissement. Au volant d’une Smart, ce dernier circulait vers 01h30 en utilisant son téléphone. Une patrouille de police lui a demandé de s’arrêter mais ce dernier a refusé. A pleine vitesse et après avoir pris de nombreux risques, le fuyard a fini sa course dans la vitrine du magasin Franprix situé sur la place Albert Kahn.

L’homme avait sur lui 4 grammes de cocaïne et 38 grammes d’herbes de cannabis. Il s’est rebellé lors de son interpellation et a été placé en garde à vue. Le commissariat de l’arrondissement a été chargé de l’enquête.

Les policiers interpellent régulièrement des dealers qui livrent leurs clients à domicile dans Paris. En deux-roues et en voiture, ces derniers n’hésitent pas à faire des « tournées » pour servir leurs acheteurs, qui passent commande par téléphone ou sur certains réseaux sociaux. Une façon de poursuivre leur commerce illicite durant le couvre-feu. Les deux enquêtes permettront de déterminer si les mis en cause effectuaient eux aussi des livraisons.