Paris : Il se présente devant l’Élysée et dit qu’il veut avouer le meurtre de sa mère à Emmanuel Macron


Illustration. (shutterstock)

Le mis en cause a été condamné en 2012 pour un homicide involontaire. Une femme qui serait sa mère a été retrouvée sans vie à son domicile dans la Sarthe.


Un homme de 43 ans s’est présenté devant le palais présidentiel à Paris (VIIIe), ce dimanche vers 13h30. Il a déclaré aux policiers de la Compagnie de garde de l’Élysée (CGE) qu’il avait tué sa mère le matin même, chez elle, dans la Sarthe et qu’il voulait avouer son acte au chef de l’État, Emmanuel Macron. En outre, l’homme avait du sang sur l’une de ses chaussures qui a rapidement été écartée pour les besoins de l’enquête.

Le suspect a ensuite déclaré que l’arme du crime, un couteau, se trouvait dans sa voiture stationnée à quelques rues de là. Dans le véhicule, les policiers ont découvert l’arme blanche. Dans l’habitacle, il y avait également un chat indique une source proche de l’enquête. L’homme venait visiblement de rouler de la Sarthe jusqu’à l’Élysée. Il a été placé en garde à vue.

Une femme retrouvée morte

Une enquête a immédiatement été ouverte et confiée aux gendarmes de la Brigade de recherches du Mans. Le corps sans vie d’une femme de 68 ans, qui serait la mère du quadragénaire, a été retrouvé au domicile de cette dernière situé à Ecorpain (Sarthe), un petit village de 300 habitants. La victime est « manifestement décédée dans des circonstances violentes » a indiqué le parquet. Une autopsie devait être pratiquée ce lundi afin de déterminer les circonstances exactes de son décès.

L’état de santé du mis en cause a été déclaré compatible avec sa garde à vue, où il se trouve toujours ce lundi. Par ailleurs, le parquet du Mans a indiqué que l’homme avait déjà été condamné par le passé, en 2012 « pour des faits d’homicide involontaire commis à l’occasion de la conduite d’un véhicule sous l’empire de produits stupéfiants, faits survenus en 2007 ».