Paris : Ivre et transportant de la cocaïne, l’homme en scooter TMax percute délibérément deux policiers


Illustration Actu17 ©

Il transportait de la cocaïne et circulait à pleine vitesse sur un scooter de type TMax dans la nuit de mardi à mercredi. L’homme a percuté délibérément deux policiers avant d’être interpellé à l’issue d’une course-poursuite.


Durant le couvre-feu, les rues sont vides et les contrevenants se font rapidement remarquer. Vers 04h30 la nuit dernière, une patrouille de la Brigade anticriminalité de nuit de Paris (BAC 75N) a aperçu un homme sur un puissant scooter TMax qui circulait à vive allure sur le quai d’Ivry, dans le XIIIe arrondissement.

Lorsque les policiers lui ont ordonné de s’arrêter, l’homme a refusé et s’est engagé précipitamment sur le périphérique extérieur. Des renforts ont été demandés pour coincer le fuyard. Dans sa fuite, il s’est débarrassé de trois pochons de cocaïne, qui ont été récupérés par les policiers.

L’homme a ensuite pris la direction de la commune de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). Là, deux policiers de Maisons-Alfort se sont positionnés face à lui pour le forcer à s’arrêter. Mais il a foncé volontairement sur les fonctionnaires, les heurtant. Le suspect a ensuite abandonné son deux-roues dans la rue Victor Hugo et a poursuivi sa fuite à pied.

Les deux policiers amenés à l’hôpital

Les forces de l’ordre ont perdu sa trace mais ont continué les recherches dans le secteur. Une dizaine de minutes plus tard, l’homme a été retrouvé par les policiers de la BAC 75N sur le quai des Carrières où il s’était caché. Le mis en cause qui était ivre a été interpellé et placé en garde à vue.


Les deux policiers qui ont été renversés ont été amenés à l’hôpital Henri Mondor à Créteil, par les sapeurs-pompiers. L’un souffre d’une blessure à la main gauche, le second à la cheville droite. L’enquête confiée au commissariat du XIIIe arrondissement permettra notamment de déterminer ce que l’interpellé faisait avec cette drogue et s’il s’était lancé dans un « Uber Shit » nocturne.