🇫🇷 Paris : Jean-Vincent Placé comparaîtra devant le tribunal le 11 juillet prochain.

par Y.C.

L’ex-secrétaire d’État a été libéré après avoir passé deux nuits en garde à vue.

Jean-Vincent Placé a été renvoyé en correctionnelle à l’issue de son déferrement devant le Procureur de la République ce vendredi.

Un procès le 11 juillet

L’affaire sera évoquée devant la 10ème chambre correctionnelle du tribunal de grande instance (TGI) de Paris.

Insultes, violences et outrage sur fond d’alcool

Jean-Vincent Placé dont l’alcoolémie a été mesurée à 2,3 g par litre de sang selon une source policière citée par plusieurs journaux, a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi pour violences, insultes à caractère racistes et outrage à personnes dépositaire de l’autorité publique.

« On n’est pas au Maghreb ici. Je vais te renvoyer en Afrique moi. Tu vas voir ! » aurait déclaré au portier de l’établissement de nuit dans le Ve arrondissement, Jean-Vincent Placé.

« Sale pute tu ne mérites que ça »

Le mis en cause aurait également proposé de l’argent à une jeune femme d’une vingtaine d’années, pour qu’elle « danse » pour lui, tout en lui déclarant : « sale pute tu ne mérites que ça » selon BFMTV.

Alertés, les policiers arrivés sur place ont déclaré avoir été insultés par l’ancien secrétaire d’État, de « connards » et de « tocards ».

Actu17.