Paris : La BRI appelée pour un homme armé dans un appartement, un suspect interpellé


Un policier de la BRI de Paris, le 3 mars 2018. (Illustration/photo Luc Nobout/IP3 Press/Maxppp)

Les policiers de la brigade de recherches et d’intervention (BRI) de Paris sont intervenus dans le 15e arrondissement ce mercredi après-midi, pour un homme potentiellement armé. Ce dernier qui avait pris la fuite, s’est finalement rendu. Il a été placé en garde à vue.

Toutes les précautions ont été prises pour cette intervention. Les policiers ont été alertés vers 16h30 au sujet d’un différend qui aurait dégénéré dans un appartement de la la rue de la Fédération (XVe). L’un des protagonistes – un homme qui a été rapidement identifié selon nos informations – pourrait être muni d’une arme longue.

Les policiers du groupe de soutien opérationnel (GSO) de la compagnie de sécurisation et d’intervention (CSI) parisienne se sont rendus sur place, avant d’être rejoints par les hommes de la BRI qui ont pris l’intervention en charge. Les policiers d’élite sont entrés en contact avec une femme qui se trouvait dans l’appartement où les faits se seraient déroulés, au 4ème étage.

Ne sachant pas si le suspect était déjà parti ou s’il était retranché dans le bâtiment, les policiers de la BRI ont effectué une progression, mais n’ont trouvé personne. L’homme aurait en fait quitté Paris avant de finalement revenir dans la capitale et se présenter au commissariat du 15e arrondissement vers 19h30. Il a alors été interpellé sans difficulté.

« L’affaire reste floue à ce stade »

Âgé de 36 ans, il a été placé en garde à vue. « Il est soupçonné de violences avec arme et de séquestration dans cette affaire qui reste floue à ce stade », indique une source proche de l’enquête. Un différend familial a été évoqué au départ des faits mais l’affaire pourrait être bien plus complexe, notamment au vu du profil du suspect confie cette même source. Aucune arme n’aurait été retrouvée à ce stade. Les enquêteurs du 3ème district de police judiciaire (DPJ) ont été chargés des investigations.