Paris : Le fils d’un commerçant enlevé contre une demande de rançon, 2 interpellations


Illustration. (photo PATRICK SEEGER/EPA/Newscom/MaxPPP)

Les ravisseurs ont demandé au père d’un jeune homme plusieurs dizaines de milliers d’euros contre sa libération. Les enquêteurs du deuxième district de la police judiciaire (2ème DPJ), assistés de leurs collègues de la brigade de recherche et d’intervention (BRI), sont parvenus à les interpeller, ce vendredi.

Le fils d’un commerçant, âgé de 20 ans, a été enlevé jeudi soir alors qu’il se trouvait sur le boulevard Magenta à Paris Xème. Deux inconnus à la carrure imposante l’ont forcé à monter dans leur véhicule avant de prendre la fuite.

Les ravisseurs ont ensuite joint le père du jeune homme, propriétaire de plusieurs commerces parisiens, pour lui demander une rançon. La libération de son fils était conditionnée à la remise de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

La police judiciaire leur tend un piège

« En France, on ne paie jamais les demandes de rançon. L’idée était donc d’interpeller les ravisseurs« , a confié une source proche de l’enquête au journal Le Parisien. C’est selon cette règle qu’un dispositif d’interpellation a été mis en place, en relation avec le père de la victime.

Un rendez-vous vendredi avec les ravisseurs a été convenu et les enquêteurs, assistés des opérateurs de la BRI, se sont positionnés discrètement sur la place d’Italie. Vers 18 heures, les suspects se sont présentés au rendez-vous, en compagnie du jeune homme.


Les policiers ont fondu sur les deux hommes, âgés de 30 ans, et les ont interpellés avant de les placer en garde à vue. Leur victime a recouvré la liberté. Les suspects ont un profil d’hommes de main, relate le quotidien francilien. Les enquêteurs vont maintenant s’attacher à identifier le commanditaire et découvrir les contours de cet enlèvement.