🇫🇷 Paris : Le rappeur MHD diffuse les images d’une interpellation musclée. Le parquet ouvre une enquête.

par Y.C.
Capture écran Twitter

La vidéo a été diffusée ce jeudi soir sur les réseaux sociaux et a été visionnée déjà près d’un million de fois au total. Sur cette vidéo qui n’a pas de son, deux individus sont interpellés par une dizaine de policiers. Une enquête a été ouverte par le parquet, qu’il a confiée à l’IGPN.

C’est le rappeur MHD, orignaire du XIXe arrondissement de la capitale, qui a rendu public ces images. Les faits ne sont pas datés et se dérouleraient dans ce même arrondissement, avenue Simon Bolivar. Le rappeur dénonce une « agression policière » et affirme que l’un des interpellés est son « grand frère ».

C’est lors d’une opération de sécurisation que le contrôle d’identité a été initié par les policiers selon les informations de BFMTV. Les deux individus interpellés ont été placés en garde à vue pour les motifs d’ « outrages à personne dépositaire de l’autorité publique » et « rébellion » affirme la chaîne d’informations, qui ajoute que d’autres personnes avaient été interpellées plus tôt dans la journée pour des motifs de consommation et cession de produits stupéfiants.

Les deux individus amenés au sol et menottés

Sur ces images diffusées et largement partagées sur Twitter et Instagram notamment, on aperçoit un contrôle d’identité en cours, deux hommes sont placés dos au mur. Une dizaine de fonctionnaires sont présents ainsi qu’un chien policier.

Des échanges verbaux ont lieu sans que l’on puisse en connaitre la teneur puisque la vidéo a été publiée sans le son. Le chien policier se jette alors sur l’un des individus, s’ensuit une interpellation où les policiers font usage de la force pour amener les deux hommes au sol et procéder à leur menottage, alors que ces derniers opposent une résistance à leur arrestation.

« Mettre fin à cet abus de pouvoir »

« Voilà comment la police traite les jeunes dans nos quartiers! Pourquoi se mettre à 8 avec un chien sur une personne qui sort du sport?! sans défense! » écrit le rappeur MHD sur Instagram, qui appelle aussi à « mettre fin à cet abus de pouvoir » sur Snapchat.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête du chef de « violence par personne dépositaire de l’autorité publique » en réunion. C’est l’inspection générale de la police nationale (IGPN) qui a été chargée de mener les investigations.

Actu17.