🇫🇷 Paris : L’employé de l’hôtel déclenche l’alarme incendie et se couvre de confiture à la demande d’un faux-policier.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

Le veilleur de nuit d’un hôtel parisien a été victime d’un canular téléphonique, et s’est fait manipuler d’une manière à peine croyable.

Info ACTU17. L’histoire est tellement insolite qu’elle a fait beaucoup parler dans les couloirs de la Préfecture de Police de Paris. Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3 heures du matin, le veilleur de nuit d’un hôtel deux étoiles situé dans le 5ème arrondissement de Paris a reçu un appel téléphonique angoissant.

Un enquêteur « de la Police Judiciaire » au bout du fil

Selon une source judiciaire, l’interlocuteur, au numéro masqué, s’est présenté à l’employé de l’hôtel comme « policier » à la Police Judiciaire. Il l’a informé qu’un individu suspecté d’être un terroriste islamiste se trouvait dans son établissement et lui a demandé de déclencher l’alarme incendie pour évacuer les clients. Le veilleur a obtempéré aux injonctions du « policier ».

Un second appel

Une dizaine de minutes plus tard, l’employé a reçu un second appel téléphonique avec le numéro – piraté -de la Préfecture de Police apparent. L’homme au bout du fil s’est également présenté comme un effectif de la Police Judiciaire. Usant vraisemblablement de compétences hors-normes de manipulation, le faux-policier a demandé au veilleur de nuit de s’enduire le visage de confiture et de scotch et de vider un extincteur sur les clients lors de l’évacuation. Ce dernier s’est exécuté.

Le veilleur de nuit choqué

Selon nos informations les policiers de l’arrondissement sont intervenus rapidement et ont constaté la scène. Les fonctionnaires ont fait comprendre à l’employé, sous le choc, qu’il s’agissait visiblement d’un canular téléphonique dont il avait été victime. Aucun blessé n’a été à déplorer.

Une enquête est diligentée pour tenter d’identifier les auteurs des appels, elle a été confiée aux enquêteurs du commissariat local.

Actu17.