Paris : L’incendie de véhicules devant le siège du journal Le Parisien est «accidentel».


Au moins sept véhicules ont brûlé devant le siège des journaux Le Parisien et Les Echos, ce samedi. (photo Remy Buisine)

Un incendie de plusieurs véhicules s’est déclaré dans le XVe arrondissement de Paris, ce samedi, en début de soirée, devant le siège du journal Le Parisien où se trouve également celui du journal Les Echos. L’origine du feu est accidentel selon plusieurs sources concordantes.

Il s’agit d’un accident et non d’un acte intentionnel. A l’origine de cet incendie, une voiture qui a pris feu. Son propriétaire a tenté de l’éteindre, en vain. Le feu s’est ensuite propagé à a au moins six autres véhicules dans les minutes qui ont suivi. Les sapeurs-pompiers sont rapidement arrivés sur place.

Les premières réactions avaient été vives, notamment sur Twitter. La maire de Paris Anne Hidalgo avait dénoncé un acte « inadmissible » avant d’apporter son soutien aux deux rédactions, faisant le lien entre les faits et la manifestation des Gilets jaunes le jour même.

Durant leur mobilisation ce samedi à Paris, plusieurs centaines de Gilets jaunes s’étaient d’abord rendu devant le siège de BFMTV, puis celui de France Télévisions où des incidents avaient éclaté, obligeant les forces de l’ordre à faire usage de moyens lacrymogènes notamment.

« Hier, frappé par la coïncidence, j’attendais l’enquête », a écrit ce dimanche matin Pierre Louette, le PDG du groupe Le Parisien / Les Echos, sur Twitter. « Merci à la vigilance de ceux qui se sont émus et bravo à la rédac » a-t-il ajouté.