🇫🇷 #Paris Un homme armé d’un couteau hurlant «Allah Akbar» interpellé. Le parquet antiterroriste saisi.

Photo Remy Buisine - DR

17h35. Le suspect en garde à vue avait été condamné en décembre 2016, à 4 mois de prison, assortis d’un sursis / mise à l’épreuve de 2 ans, pour « apologie du terrorisme » et « menaces de mort ». (@JcBrisard)

L’homme était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois. Sa mesure d’hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour 6 mois, d’après une source proche de l’enquête citée par Le Figaro. Il était en permission de sortie du 4 au 6 août.

14h50. Le suspect en garde à vue explique qu’«il voulait commettre un attentat contre un militaire et était en lien avec un membre du groupe jihadiste EI qui l’aurait encouragé à passer à l’acte»

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’affaire.

11h15. Le suspect interpellé a tenté de forcer l’un des contrôles de sécurité de la Tour Eiffel.

Ce dernier a alors hurlé « Allah Akbar » avant d’être maîtrisé et arrêté précise le Parquet.

Le suspect a d’abord bousculé un agent de sécurité, puis a exhibé un couteau. Des militaires de l’opération Sentinelle l’ont alors mis en joue avec leur famas, lui ordonnant de poser son arme au sol. Il l’a posé sans opposer de résistance et a été arrêté selon nos informations.

Photo Remy Buisine

L’homme serait un « déséquilibré » avec des antécédents psychiatriques. Il sortait d’une antenne de psychiatrie où il était encore en juillet indique LCI.

Enquête ouverte pour « tentative d’homicide » et « apologie du terrorisme » indique le parquet.

Actu17.

_

Info Actu17. Large périmètre de sécurité ce samedi soir vers minuit autour de la Tour Eiffel. Une évacuation a également eu lieu. Un homme armé d’un couteau a été interpellé.

Dans des circonstances encore floues, un individu exibant un couteau a été interpellé ce samedi soir sous la Tour Eiffel, vers minuit.

Ce sont des militaires de l’opération Sentinelle qui l’auraient tenu en respect, jusqu’à son interpellation.

Un mouvement de foule s’est produit et un très large périmètre de sécurité a été mis en place dès que les forces de police sont arrivées, ainsi que les pompiers. L’évacuation a été réalisée dans le calme.

(Images Remy Buisine – DR)

Selon nos informations, un second individu refusant d’obéir aux injonctions des policiers a également été arrêté.

L’enquête devra déterminer les motivations de l’homme interpellé avec un couteau.

Le périmètre a été levé vers 01h50.

Quelques heures seulement auparavant, la Tour Eiffel avait été éclairée en rouge et bleu, en l’honneur de l’arrivée du footballeur brésilien Neymar, au Paris Saint-Germain.

Le joueur était présent place du Trocadéro pour une séance photo vers 22h45, accompagné de Nasser El Khelaïfi, President du PSG.

Actu17.