🇫🇷 Paris : Un homme prend plusieurs personnes en otage. La BRI donne l’assaut et l’interpelle.

par Y.C.
La BRI a interpellé le preneur d'otage. (photo @PGrasset1)

Fin de notre direct, merci de nous avoir suivi.

– Un homme muni de plusieurs couteaux et d’une arme factice a fait irruption dans l’agence publicitaire Mixicom située rue des petites écuries (Xe) à Paris, vers 16h00.
– Un large périmètre de sécurité a été mis en place, jusqu’à l’assaut de la BRI vers 19h45.
– Le forcené a été interpellé. Deux otages ont été libérés et sont sains et saufs. L’un avait été aspergé d’essence.

21h45. Le preneur d’otages serait connu de la police, son nom apparaît au TAJ (Traitement des antécédents judiciaires) selon plusieurs médias français, ce qui signifie qu’il aurait donc déjà été interpellé à une ou plusieurs reprises dans le passé, ou qu’il avait déposé une plainte.

21h00. Une troisième otage était cachée dans les locaux où se sont déroulés les faits indique BFMTV. Elle a pu communiquer avec l’extérieur selon la chaîne d’information.

L’auteur s’est fait passer pour un livreur pour pénétrer à l’intérieur des locaux, vers 16h00.

20h35. Le preneur d’otages est un marocain âgé de 27 ans. Il est inconnu des services de renseignement et n’est ni fiché S, ni fiché au FSPRT (le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste) selon BFMTV.

Les policiers n’ont pas découvert d’explosifs dans les locaux où se sont déroulés les faits, mais des couteaux et une arme factice, toujours selon la chaîne d’informations.

Plusieurs témoins affirment que le preneur d’otages était habillé tout en noir, et cagoulé.

20h15. Un robot lanceur d’eau a été utilisé alors que le preneur d’otage et l’un des otages étaient aspergés d’essence. La BRI est intervenue après l’utilisation du robot qui a permis de limiter au maximum tout risque de feu.

L’auteur n’a pas opposé de résistance lors de son interpellation.

Photo Clément Lanot.

Un robot développé par la société française Shark Robotics, en collaboration avec les sapeurs pompiers de Paris.

20h10.Le preneur d’otages aurait évoqué de nombreux sujets, notamment l’Islam, l’Iran, le 11 septembre, l’affaire Théo et l’affaire Maëlys selon les informations de BFMTV.

20h05. L’un des otages avait été aspergé d’essence par le forcené selon Libération.

19h50. L’assaut a été donné par la BRI. L’auteur a été interpellé, les otages sont sains et saufs annonce la Préfecture de police de Paris.

19h25. Le périmètre de sécurité autour du lieu des faits vient d’être élargi d’une vingtaine de mètres.

19h00. Prise d’otages toujours en cours rue des petites écuries (Xe). La situation est figée et dirigée par la BRI Paris.

17h40. Le forcené affirme que l’un des trois otages qu’il détient est gravement blessé. Une information non confirmée par les autorités.

17h05. La prise d’otages se déroule dans les locaux de la société Mixicom située au 46 rue des petites écuries. Il s’agit d’une agence de publicité.

16h50. L’auteur demande à parler à l’ambassadeur d’Iran selon Le Point, mais également au gouvernement français.

16h45. Le preneur d’otages retiendrait trois personnes depuis environ 16 heures, et affirme être en possession de deux bombes.

16h30. Une prise d’otage se déroule actuellement dans le Xe arrondissement de Paris, rue des petites écuries.

Un homme armé retient une ou plusieurs personnes sur place. Les motivations de l’auteur sont pour l’instant inconnues.

Un large périmètre de sécurité a été mis en place par la police. La BRI est sur place.

Plus d’informations à venir.

Actu17.