🇫🇷 Paris : Quelques heures après un double braquage, les policiers retrouvent et interpellent les 2 auteurs présumés.

par Y.C.
Illustration Actu17 ©

La persévérance des policiers a permis l’interpellation de ces deux braqueurs qui avaient commis deux vols à main armée coup sur coup, plus tôt dans la journée.

Les deux malfaiteurs qui se déplaçaient en scooter ce jeudi matin ont fait irruption dans un premier hôtel situé rue Saint-Lazare (IXe) vers 10h30 et ont exhibé une arme de poing, pour se faire remettre l’argent qui se trouvait à l’accueil.

Nouveau braquage cette fois boulevard Pereire (XVIIe) dans un autre hôtel où les deux auteurs ont utilisé le même mode opératoire. Les malfaiteurs se sont fait remettre plusieurs centaines d’euros au total avant de prendre la fuite.

Les images de vidéosurveillance ont permis aux policiers de déterminer le modèle du scooter utilisé mais également de donner la description des auteurs sur les ondes police nous explique une source proche de l’affaire, confirmant les informations du journal Le Parisien. Un travail qui va rapidement porter ses fruits.

Il était environ 18h30 quand les policiers de la Compagnie de Sécurisation et d’Intervention parisienne (CSI 75) ont vu passer avenue de Saint-Ouen (XVIIe), un scooter gris de marque Kymco monté par deux hommes. Les fonctionnaires ont vite fait le rapprochement avec l’affaire du matin même et ont décidé de suivre discrètement les deux suspects.

L’un des auteurs présumés déjà condamné pour vols à main armée

Les deux individus âgés d’une cinquantaine d’années seront interpellés quelques minutes plus tard alors qu’ils étaient toujours en circulation. L’un des suspects était porteur d’une arme de poing factice, correspondant à celle utilisée lors des deux vols à main armée.

Les deux hommes étaient en fait habillés exactement de la même façon que lors de leur double passage à l’acte. Allaient-ils repasser à l’action ? Leur journée s’est en tout cas terminée en garde à vue. L’un d’entre-eux avait déjà été condamné pour des vols à main armée et avait écopé d’une peine de prison selon nos informations.

Actu17.