Paris : Trois hommes à bord de trois Peugeot 3008 volées interpellés sur le périphérique après une filature


Illustration. (photo Rémy Perrin/PhotoPQR/Maxppp)

Trois individus à bord de trois Peugeot 3008 volés ont été interpellés à Paris ce lundi soir. Ils étaient suivis par les policiers mais ne l’ont remarqué qu’au moment de leur arrestation. L’un des trois complices s’est lancé dans une course-poursuite pour tenter d’échapper aux forces de l’ordre, en vain.


INFO ACTU17. C’est en repérant un véhicule en stationnement que les policiers du commissariat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) sont parvenus à mener cette triple interpellation. Une Peugeot 3008 signalée volée était garée dans la rue des Muguets, non loin de l’autoroute A1. Les policiers ont mis en place une surveillance discrète vers 20 heures afin d’identifier le ou les personnes qui viendraient récupérer cette voiture. Les fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC) de Saint-Denis, qui travaillent en civil, ont rejoint leurs collègues.

Quelques dizaines de minutes plus tard, un homme d’une vingtaine d’années a fait son apparition. Il a récupéré le véhicule et s’est dirigé vers la cité Joliot Curie. Les policiers l’ont suivi et ont observé ce qu’il faisait. Le suspect a installé de fausses plaques d’immatriculation sur la Peugeot, dans le but de ne pas être repéré par les services de police lorsqu’il serait dans le flux de circulation.

Si cette méthode est habituelle chez les voleurs de voiture, la suite des événements l’est un peu moins. Une seconde Peugeot 3008 est arrivée avec un autre homme au volant. Puis une troisième. Ces deux voitures étaient également faussement immatriculées et donc très certainement volées. Le convoi a démarré en direction de l’autoroute A1. Les policiers avaient déjà demandé des renforts et une filature a débuté.

Pour interpeller les trois hommes avec un maximum de sécurité, il était nécessaire qu’il y ait suffisamment de fonctionnaires. Les renforts sont arrivés peu à peu, notamment d’autres véhicules des BAC voisines. Dans le même temps, le convoi a continué sa route sur le périphérique intérieur. « Ils respectaient à la lettre la limitation de vitesse et voulaient clairement passer inaperçus », indique une source proche de l’enquête.


L’un arrive à fuir, une course-poursuite débute

Les trois véhicules se trouvaient non loin de la porte de Bercy lorsque les forces de l’ordre ont lancé leur intervention. Tout est allé très vite. Les trois véhicules ont été bloqués par ceux des policiers. L’un des conducteurs tente alors de fuir. Sa vitre côté conducteur est brisée à coups de matraque pour tenter de l’empêcher de redémarrer. L’homme y parvient malgré tout et accélère.

Son complice au volant de la seconde 3008 est quant à lui rapidement interpellé malgré sa résistance. Âgé de 24 ans et domicilié à Noisy-le-Grand, il avait deux couteaux multifonctions et un troisième de marque Opinel sur lui. Le troisième suspect est lui aussi arrêté. Âgé de 18 ans, il habite à Saint-Denis. Les deux interpellés ont été placés en garde à vue. En plus de circuler dans des véhicules volés, ces derniers n’ont pas le permis de conduire. Les deux 3008 avaient été dérobées à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) et à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), il y a quelques jours.

Un policier a été blessé au cours de cette double interpellation au milieu du périphérique. Il présentait des plaies au niveau des mains et des bras, et a reçu deux points de suture à l’hôpital.

Il s’introduit dans un appartement, l’habitant le jette sur le palier

Dans le même temps, d’autres policiers du XXe arrondissement se sont lancés dans une course-poursuite pour stopper le troisième automobiliste. Celui-ci est sorti à la porte de Bercy à pleine vitesse, avant de prendre le boulevard Poniatowski. Bloqué par un véhicule du commissariat du XIIe arrondissement, il a manqué de percuter un policier et a pris une rue en sens inverse.

Coincé un peu plus loin involontairement par le véhicule d’un tiers, le fuyard a poursuivi sa course à pied. Il s’est introduit dans un immeuble au hasard sur l’avenue du Général Michel Bizot. Après avoir brisé des portes, il est monté jusqu’au 2ème étage et a réussi à s’introduire dans un appartement, de force. L’occupant a maîtrisé l’intrus avant de le jeter sur le palier indique cette même source.

Derrière la porte, les policiers étaient là et l’ont interpellé. Âgé de 19 ans et demeurant à Saint-Denis, il a été placé en garde à vue, tout comme ses deux complices. Lui aussi conduisait sans permis de conduire. Les recherches ont montré que cette troisième Peugeot 3008 avait été volée sur la commune de Villemomble à la mi-février.

Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de Saint-Denis. La suite des investigations permettra de déterminer ce que le trio comptait faire de ces Peugeot 3008, et s’ils font partie d’un réseau de malfaiteurs spécialisés dans la revente de véhicules.

Le mois dernier, les policiers d’Argenteuil (Val-d’Oise) ont mis un terme aux activités d’un groupe d’individus qui se livraient à des vols de voitures en série. Les véhicules – une centaine – étaient ensuite exportés vers l’étranger et revendus. Trois hommes ont été écroués dans ce dossier, deux autres ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.