🇫🇷 Paris : Une suite d’erreurs commises par la Justice oblige à la libération de l’un des pontes de l’arnaque au CO2.

par Y.C.
Illustration.

L’homme avait été condamné au mois de mai dernier à huit ans de prison et 10 millions d’euros d’amende.

C’est une remise en liberté improbable et inespérée dont vient de profiter Gérard Chetrit. Le détenu avait été condamné au mois de mai pour son rôle dans le détournement de 385 millions d’euros par le biais d’une simple escroquerie à la TVA sur le marché des droits à polluer.

Une convocation à la dernière minute

Le 3 septembre dernier, jour de sa libération inattendue, le détenu Gérard Chetrit devait être présenté à un juge pour examiner sa demande de mise en liberté. Selon un haut-fonctionnaire, dont les propos ont été rapportés par Le Point : « La justice avait deux mois pour le convoquer et examiner sa demande de mise en liberté. Mais, bizarrement, il a été convoqué par la cour d’appel de Paris au dernier jour des deux mois de délai imparti ».

Le véhicule spécialisé n’arrive pas

Mais lorsque le fourgon cellulaire est arrivé pour le prendre en charge « Gad » Chetrit a refusé de monter à bord. La raison ? Il dispose d’un certificat médial stipulant que son état de santé ne permet pas son transport en fourgon cellulaire. Conséquence : le détenu a attendu toute la journée l’arrivée d’un véhicule spécialisé… Qui n’est jamais venu.

Délai expiré, le détenu est libéré

Son avocat, Me Erick Campana explique à ce même journal : « Comme nous étions au dernier jour pour qu’il soit convoqué pour l’examen de sa demande de mise en liberté, il a donc été automatiquement libéré le jour même ». Il a ainsi, en toute légalité, quitté le Centre Pénitentiaire de Meaux-Chauconin, après deux ans et demi de détention.

La justice tente de sauver les meubles

Gérard Chetrit dit « Gad », fait l’objet d’un contrôle judiciaire pour lequel il doit « pointer » deux fois par semaine dans un commissariat de police, avec interdiction de quitter le territoire. La justice a formé un pourvoi en cassation, rapporte Le Point.

Actu17.