🇫🇷 Pas-de-Calais : Libération conditionnelle pour Michel Cardon «oublié» 40 ans en prison.

par Y.C.

Michel Cardon, condamné à perpétuité, va bénéficier d’une liberté conditionnelle après avoir été « oublié » 40 ans derrière les barreaux.

Michel Cardon a été condamné en 1979 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué un retraité au cours d’un cambriolage.

Incarcéré à la prison de Bapaume, sans famille et sans ami, ce n’est qu’après 38 ans de détention qu’il a reçu sa première visite… Celle d’un ancien co-détenu.

Risque de récidive très faible

L’intéressé a présenté six requêtes d’aménagement de peines qui ont toutes été rejetées. En 2009 pourtant, les experts ont considéré le risque de récidive comme « résiduel ».

L’avocat de Michel Cardon, Eric Morain,  a déposé une demande de libération conditionnelle et a attiré l’attention  du Président de la République sur « l’absurdité de la longueur d’une telle peine ».

Demande validée

La demande de libération conditionnelle de Michel Cardon vient d’être validée par la justice alors qu’il aurait pu en bénéficier 20 ans plus tôt.

Selon Huffpost, « il y aurait eu un dysfonctionnement » car le cas de l’intéressé n’a pas été examiné, comme il se doit, par le Juge de l’application des peines.

Bientôt libre

Michel Cardon doit quitter sa cellule au 1e juin 2018 pour un centre de réinsertion du Val-d’Oise.

« Il a 67 ans, détaille Eric Morain. Il a fait un AVC et il a quelques problèmes cardiaques mais je pense qu’il a encore quelques poignées d’années devant lui pour connaître autre chose que la détention… » relate 20 Minutes.

Actu17.