Pas-de-Calais : Un chauffeur de poids-lourd décède après avoir été agressé par des migrants

Des migrants tentant de s'introduire dans un camion sur la rocade portuaire de Calais, le 20 juin 2016. (Illustration/Jean-Pierre Brunet/PhotoPQR/Maxppp)

Un chauffeur routier de 48 ans est décédé ce dimanche soir sur l’aire d’autoroute de l’Epitre, située à Beuvrequen près de Calais, sur l’autoroute A16. Il avait reçu un ou plusieurs coups peu avant de la part de migrants qui auraient tenté de s’introduire dans son camion.

Une enquête pour « coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner » a été ouverte ce lundi suite au décès d’un chauffeur routier portugais de 48 ans à Beuvrequen, sur l’aire d’autoroute de l’Epitre, connue pour les tentatives de montées de migrants dans les camions rappelle France Bleu.

Le quadragénaire aurait voulu faire descendre des migrants de son camion. L’un d’eux lui aurait alors porté un coup de poing au visage. Le chauffeur est ensuite remonté dans sa cabine, avant de faire un malaise cardiaque quelques minutes après. Les sapeurs-pompiers ont été alertés vers 22h30 par le co-conducteur du poids-lourd, mais les secouristes ne sont pas parvenus à le réanimer. L’homme est décédé sur place.

Il aurait signalé la présence de migrants peu avant le drame

« A priori, un coup est porté au visage du chauffeur, qui a une trace au niveau de l’arcade sourcilière », a indiqué le procureur de la République cité par Ouest France. Mais « il pourrait ne pas y avoir de lien de causalité » entre ce coup et la mort de la victime, fragilisée par « des antécédents médicaux ». Cette dernière qui est décédée d’un arrêt cardiaque, prenait un traitement pour le cœur et était en surpoids selon les premiers éléments.

Le défunt aurait signalé par téléphone la présence de migrants dans sa remorque, peu avant le drame. L’enquête a été confiée à la brigade des recherches de Calais.