Pas-de-Calais : Un motard de la gendarmerie blessé lors d’une course-poursuite à Verquin


Une violente collision s'est produite entre une moto de la gendarmerie et une voiture circulant en sens inverse, lors d'une course-poursuite à Verquin. (photo Facebook / Verquin au cœur)

Les dégâts matériels sont considérables. Ils témoignent de la violence de l’impact qui s’est produit entre une moto de la gendarmerie et une voiture qui arrivait en face d’elle. Par chance les victimes ne sont que légèrement blessées.

Une violente collision s’est produite entre une moto de la gendarmerie et un véhicule qui circulait en sens inverse, ce mercredi soir à Verquin, près de Béthune (Pas-de-Calais). Le gendarme aurait été dévié de sa trajectoire par un conducteur en fuite qu’il poursuivait, relate La Voix du Nord.

Vers 19h30, la circulation sur la route départementale D937 a été coupée et déviée par les forces de l’ordre, près du pont autoroutier de l’A26. Un important dispositif de secours a été déployé. L’impact entre cette Peugeot 306 et la moto de la gendarmerie a été très violent, comme en témoignent les dégâts que l’on peut voir sur cette vidéo.

Plusieurs véhicules de pompiers ont été dépêchés sur place par les autorités, qui craignaient le pire. Un hélicoptère du SAMU qui survolait le secteur au moment de la collision a été dérouté pour venir se poser en pleine route, au niveau du lieu d’intervention.

Toutefois, l’état de santé du gendarme et de l’automobiliste impliqués n’a pas nécessité leur transport par hélicoptère. Légèrement blessés, ils ont été conduits en ambulance à l’hôpital de Béthune-Beuvry pour le militaire et à la polyclinique de Divion pour la conductrice. Des élus locaux, dont le maire de la petite commune, Thierry Tassez, se sont rendus sur les lieux de la collision.

Le fuyard a été interpellé

D’après les premiers éléments recueillis, le motard de la gendarmerie aurait repéré un conducteur en infraction à hauteur d’un feu tricolore au croisement des rues des Déportés, du 4-Septembre et de la route départementale D937. L’automobiliste n’aurait pas obtempéré aux injonctions du militaire et une course-poursuite se serait engagée en direction de Béthune.

Le fuyard aurait poussé le motard vers la voie en sens inverse, après le pont de l’A26, provoquant la collision qui aurait pu s’avérer dramatique. Le suspect a continué sa route avant d’abandonner son véhicule à quelques centaines de mètres de là, au niveau de la rue Jean-Jaurès. Il a tenté de prendre la fuite en courant mais a été interpellé.