Patrick Balkany mis en examen pour «prise illégale d’intérêts» et «abus de biens sociaux»


Patrick Balkany, le 13 mai 2019 au tribunal de Grande Instance de Paris. (photo Julien Mattia/Le Pictorium/Maxppp)

L’ancien député-maire de Levallois-Perret est visé par une enquête concernant des soupçons d’utilisation frauduleuse de locaux appartenant à la commune.


Patrick Balkany a été mis en examen ce mardi pour « abus de biens sociaux », « prise illégale d’intérêts » et « détournements de fonds publics » dans l’enquête sur des soupçons d’utilisation frauduleuse de locaux appartenant à la ville de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), a annoncé le parquet de Nanterre, confirmant une information de L’Obs.

L’ex-député maire avait été placé en garde à vue en janvier. Au centre de cette enquête, un local situé à Levallois-Perret qui n’était pas censé être exploité mais qui a été loué à différentes sociétés. Plusieurs personnes de l’entourage de Patrick Balkany ont été mises en examen dans ce dossier, notamment sa fille à qui appartenaient des entreprises ayant bénéficié de ce local.

En mars dernier, le couple Balkany a été condamné en appel pour fraude fiscale, et en mai pour blanchiment. Ils ont formé un pourvoi en cassation contre cette deuxième condamnation. En juillet, Patrick Balkany a également été mis en examen pour détournement de fonds publics.